Animaux domestiques, bétail, oiseaux et même gros reptiles se sont, comme des centaines de milliers de Texans, fait piéger par les pluies diluviennes qui sont tombées ces dernières 72 heures dans la région de Houston.

Un chien fuyant sac de croquettes en bouche, des alligators égarés dans des quartiers résidentiels, des fourmis en mode radeau de sauvetage… Ce week-end, des milliers d’animaux se sont retrouvés tout aussi désemparés que la population locale face à l’ouragan Harvey qui a ravagé une partie du Texas, aux États-Unis.

VOIR AUSSI : Le typhon Hato n'a pas fait peur qu'aux humains, mais aussi à des milliers de cafards

Sur Facebook, Twitter et YouTube, les humains ont ainsi relayé leurs comportements parfois un peu étranges, comme celui de cette colonie de fourmis qui s’est transformée en radeau pour essayer tant bien que mal de sauver le reste de la troupe en dérivant lentement dans les rues inondées.

Ou encore ce faucon, trempé, qui a trouvé refuge dans un taxi et a fini par passer la soirée avec son nouvel ami.

Délogés par la montée des eaux, les alligators ont visiblement eu aussi un peu de mal à comprendre ce qu’il se passait. Plusieurs reptiles se sont retrouvés devant des portes de maisons ou au beau milieu de quartiers résidentiels après s’être mis en quête d’abris non inondés.

Même constat du côté du bétail, parfois malheureusement complètement submergé par les eaux.

2017-08-27t172256z_98032270_rc1fe1b33ef0_rtrmadp_3_storm-harvey-shelter-hero.jpg
Une vache après le passage de l'ouragan Harvey à côté de Fulton, au Texas, le 26 août 2017.
Rick Wilking, Reuters

Des victimes privilégiées des catastrophes naturelles

Si les associations de protection animale avaient bien donné des conseils aux propriétaires de chiens et de chats pour les protéger avant le passage de l’ouragan, nombre d'entre eux se sont perdus après la montée des eaux. Sur Facebook, des groupes d’entraide ont permis à plusieurs propriétaires de retrouver leurs bêtes recueillies par d’autres habitants.

Mais certains ont estimé qu'ils ne pourraient compter que sur eux-mêmes. Comme ce berger allemand, qui a absolument tenu à sauver son sac de croquettes, profitant d'un moment d'absence de vigilance de son maître pour se faire la malle. Une photo sur laquelle il apparaît sur le chemin de sa maison a fait le tour du Web samedi.

Bien sûr, nombre d'animaux de compagnie ont aussi pu être évacués en même temps que leurs propriétaires.

chien_evacuation_harvey.jpg
Un chien évacué à Dickinson, au Texas, le 27 août 2017.
Rick Wilking, Reuters
chien_ouragan_harvey.jpg
Bentley, qui a trouvé refuge dans une école avec son propriétaire après avoir été obligé d'évacuer sa maison.
Adrees Latif, REUTERS

Rappelons que les animaux domestiques et d'élevage sont souvent les premiers à subir les conséquences de ces catastrophes naturelles, oubliés ou laissés volontairement pour compte sur les lieux des drames. En 2005, 60 000 à 70 000 animaux domestiques – et uniquement domestiques, ce qui n'inclut donc pas le bétail dans ce bilan – auraient trouvé la mort dans l’ouragan Katrina, d'après des chiffres avancés par CNN. 1 800 personnes sont, elles, décédées.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.