Le télescope FAST était censé être isolé du reste du monde pour écouter en silence les mots doux de l'univers. Raté.

C’était bien la peine de faire déménager plus de 9 000 personnes sur un rayon de cinq kilomètres pour créer une zone tampon sans téléphone autour de FAST hein. Inauguré en septembre 2016, le plus grand télescope du monde a nécessité plus de 164 millions de dollars d’investissement, 5 ans de travaux et forcé des milliers d’habitants à quitter la région.

VOIR AUSSI : Tout sur Fast, le plus grand télescope du monde inauguré en Chine, en infographies

Construit dans une zone rurale isolée de la province de Guizhou, au sud de la Chine, le gigantesque radio télescope de 500 mètres de diamètres était ainsi censé jouir d’une localisation privilégiée pour écouter l’univers au calme. Sauf que voilà, selon de nouveaux chiffres publiés par le gouvernement ce mois-ci, près de 4 millions de touristes – principalement chinois – se seraient déjà déplacés pour voir le télescope FAST dans la première moitié de l’année 2017. D’ici la fin de l’année, le lieu pourrait encore accueillir environ 6 millions de curieux, soit plus de 10 millions de touristes sur l’année, autant que la muraille de Chine.

gettyimages-607235086.jpg
Vue aérienne du télescope Fast en septembre 2016.
VCG, VCG, Getty Images

Des millions de yuan à la clé

Alors que même les scientifiques qui travaillent sur la zone n’ont pas le droit d’utiliser leurs appareils électroniques sans permis, des millions de touristes ramènent donc chaque jour avec eux leurs chers smartphones pour se prendre en photo depuis une plateforme d’observation. Au point de générer une pollution électromagnétique assez importante pour perturber le fonctionnement du télescope, ont expliqué des scientifiques du projet à South China Morning Post.

Un peu gênant quand on sait que l’une des missions principales de FAST est d’intercepter des signaux interstellaires de sources extraterrestres et tenter de détecter des ondes gravitationnelles. Le site d'information chinois explique qu’en interne, beaucoup de scientifiques se sont plaints du dérangement, sans oser toutefois s’exprimer publiquement sur le sujet. Il faut dire qu'en Chine, le sujet est particulièrement sensible : FAST rapporte beaucoup, beaucoup d’argent.

Selon le Guizhou Daily Report, cité par le South China Morning Post, les touristes auraient déjà rapporté au comté de Guizhou plus de 4,6 milliards de yuan – soit environ 690 millions de dollars. La petite ville la plus proche, vieille de 700 ans, aurait déjà vu se construire 46 hôtels et plus d’une centaine de restaurants pour répondre à la demande. De quoi largement prendre en charge les frais du télescope et dynamiser la région, particulièrement touchée par la pauvreté. Mais quand même, au cas où les aliens auraient un truc vaiment important à nous dire, ça serait sympa un peu de silence et moins de selfies les gars. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.