Des millions de passionnés, d'amateurs et de simples curieux ont pu observer l'éclipse totale de soleil qui a traversé, lundi 21 août, les États-Unis d'ouest en est. Un phénomène rare qui permets de prendre de très belles photos.

Cela fait près d'un siècle que le soleil n'avait pas eu rendez-vous avec la Lune aux États-Unis. Passionnés ou amateurs, des millions d’Américains et de touristes ont observé, lundi 21 août, l’éclipse solaire totale qui a traversé les États-Unis d'ouest en est.

VOIR AUSSI : Pendant une éclipse solaire, les animaux font tout un tas de choses étranges

Pendant plus de quatre-vingt-dix minutes, des millions d'Américains ont communié avec le Soleil lundi, à l'occasion de la "Grande éclipse" solaire totale, la première à traverser les États-Unis en quatre-vingt-dix-neuf ans.

À 19h48 (heure française), le Soleil a réapparu derrière la Lune à Charleston, en Caroline du Sud, dans le sud-est du pays. C'était la dernière étape de l'éclipse avant qu'elle ne disparaisse du continent américain.

À 17h16, l'astre solaire avait commencé à être caché par la Lune dans l'Oregon, dans le nord-ouest du pays. Le début de l'éclipse avait été accueilli par les applaudissements et les cris réjouis de milliers de spectateurs.

"C'était incroyablement beau. J'étais émue aux larmes", a témoigné à Charleston Heather Riser, une femme de 54 ans venue de Virginie pour se trouver sur la trajectoire de l'éclipse, qui a plongé dans l'obscurité une bande diagonale de territoire allant du nord-ouest au sud-est américain. Comme elle, des milliers de personnes étaient venues profiter de ce moment historique.

À Washington, Donald Trump a observé le phénomène avec sa femme Melania depuis le balcon Truman de la Maison Blanche. Pendant un très rapide moment, il a levé les yeux au ciel sans lunettes avant que quelqu'un ne lui crie de les remettre. Une situation qui n'a pas manquée de faire rire les internautes.

Plongée dans l'obscurité

L'éclipse totale de Soleil a plongé les spectateurs dans l'obscurité pendant légèrement plus de deux minutes. Elle a été visible depuis une bande de 113 kilomètres de large, pour devenir la première à traverser le continent américain depuis 1918.

Douze millions d'heureux élus, vivants dans ce couloir privilégié, étaient aux premières loges pour observer le spectacle. Ils étaient rejoints depuis plusieurs jours par des millions de touristes et d'amateurs qui se sont massés sur cette diagonale. L'esclipe était également observable de l'espace, avec à la clef des images impressionantes.

En Caroline du Sud, où on a longtemps craint que les nuages ne viennent gâcher la fête, les visiteurs priaient pour que le temps soit clément. "Tant pis si on ne voit pas l'éclipse, elle nous a permis de mettre une épingle sur la carte", et de voyager, philosophait dans la matinée Nick Willder, un Britannique âgé de 59 ans.

Le ciel a finalement été avec eux, et à Charleston, où des milliers de personnes s'étaient acheminées plus tôt dans la journée vers le bord de mer, les spectateurs ont bien été les derniers à en profiter.

– Avec AFP

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.