Aux États-Unis, de nombreux enfants et adolescents se retrouvent hospitalisés d'urgence pour brûlures graves. La faute à un défi qu'ils s'amusent à se lancer, consistant à verser sur soi ou sur les autres de l'eau bouillante.

Internet regorge de défis absurdes et de pranks parfois dangereux, ces blagues en caméra cachée très populaires sur les réseaux sociaux. Aux États-Unis, les adolescents se sont épris d’une nouvelle de ces tendances, le "hot water challenge", inspirées de plusieurs vidéos YouTube qui circulent sur la plateforme depuis ces deux dernières années.

VOIR AUSSI : #MannequinChallenge, le nouveau défi viral moins débile que les précédents

Comme l'honorable "Ice bucket challenge" (qui avait servi à lever des fonds pour lutter contre la maladie de Charcot) mais avec de l’eau chaude, cet énième défi se résume à verser une bassine ou une casserole d’eau bouillante, sur soi ou pire, sur quelqu'un qui n'a rien demandé. Dans ce dernier cas, c'est l'effet de surprise qui est censé rendre ce défi encore plus amusant. Ou plutôt désolant, puisque hurlements torturés, visages qui rougissent et douloureuses brûlures sont souvent à la clé.

Apparu entre 2013 et 2014, le "hot water challenge" n'est pas nouveau mais ces derniers mois, il est à l'origine d'une série d'accidents impliquant des enfants, parfois très jeunes. Au point que de nombreux parents concernés se mobilisent pour mettre en garde contre la reproduction inconsciente de cette mauvaise plaisanterie. Lundi 6 août, Jamoneisha Merritt une ado de 11 ans a été aspergée d’eau chaude par des amis alors qu’elle somnolait. Sa nuque, son menton et ses épaules ont fini sévèrement brûlés.

Une fillette de 8 ans a fini par en mourir

Le mois dernier, un garçon de 10 ans, Wesley Smith, s’est lui aussi retrouvé gravement brûlé alors qu’il s’essayait au même défi avec son beau-frère. Quelques semaines auparavant, le terrible défi a même coûté la vie à une petite fille de 8 ans. Après avoir brûlé sa mâchoire et sa gorge en buvant de l’eau bouillante à la paille, Ki’ari Pope a commencé à souffrir de problèmes respiratoires. Elle a perdu conscience une nuit, incapable de respirer.

"J’ai cru que mon pauvre garçon avait fait la guerre"

Devant le succès du malheureux challenge, les proches des victimes se sont mis à prendre la parole dans les médias américains pour sensibiliser les adultes. "Regardez ce que vos enfants font lorsqu’ils sont sur Internet", alerte Jimmy Daugherty, père de Wesley Smith, sur la chaîne CBS. "Quand nous sommes arrivés à l’hôpital et que nous l’avons vu, j’ai cru que mon pauvre garçon avait fait la guerre", se souvient-il péniblement.

"Elle voulait montrer à tout le monde qu’elle n’avait pas peur", raconte la tante de KI’ari, meurtrie. "Discutez avec vos enfants de ces challenges, expliquez-leur qu'ils sont dangereux", exhorte-t-elle. Les funérailles de la fillette auront lieu le 12 août à Boynotn Beach en Floride.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.