Vous reprendrez bien une petit part de gâteau momifié, cher ami ?

Parfaitement emballé dans son linceul, lui-même enfermé dans une boîte en acier rectangulaire, un superbe gâteau aux fruits a été découvert par des chercheurs néo-zélandais.

"Qui s'en fout ?", aurez-vous tendance à me dire. Mais attendez donc, ne partez pas si vite : le gâteau en question est vieux de 100 ans et a été découvert au Cap Adare, une péninsule de l'Antarctique. Mieux : il avait été fabriqué par Huntley & Palmers, une pâtisserie britannique mythique fondée en 1822. Et il ressemble et sent (presque) comme au premier jour. Alors, pas si pourrie l'info, hein ?

VOIR AUSSI : Un huitième continent baptisé Zealandia a été découvert sous la Nouvelle-Zélande

C'est l'"Antartic heritage trust", une association néo-zélandaise dont le but est de "conserver, partager et encourager l'esprit de l'exploration" dans le pôle Sud, qui nous raconte cette histoire. Selon l'association, le gâteau a probablement voyagé jusqu'en Antarctique grâce à l'expédition Terra Nova, dont la base était située au Cap Adare.

fruit1.jpg
Antarctic Heritage Trust
fruit2.jpg
Antarctic Heritage Trust

Cette expédition est une histoire fascinante, à laquelle nous avions consacré un long papier rempli de photographies d'époque, que je vous conseille franchement d'aller lire. Mais pour résumer, Terra Nova ou, officiellement, la British Antarctic Expedition 1910, est la plus ambitieuse exploration du continent blanc au XXe siècle. Menée par le britannique Robert Falcon Scott, elle avait pour but de découvrir des terres inconnues et de mener des études scientifiques sur cette région totalement inexplorée de l'homme. Surtout, c'était tout simplement la première fois que des hommes arrivaient à atteindre l'Antarctique.

fruit3.jpg
Le Terra Nova, dans toute sa splendeur, 1910.
ERBERT PONTING/SCOTT POLAR RESEARCH INSTITUTE, UNIVERSITY OF CAMBRIDGE/GETTY IMAGES
fruit5.jpg
7 octobre 1911 : le capitaine Scott écrit dans son journal intime. Il dissimule sans doute un paquet de gâteaux aux fruits quelque part.
HERBERT PONTING/SCOTT POLAR RESEARCH INSTITUTE, UNIVERSITY OF CAMBRIDGE/GETTY IMAGES

L'expédition menée par Scott étudia le pôle Sud jusqu'en 1913. L'explorateur était un grand amateur des pâtisseries Huntley & Palmers, selon l'association néo-zélandaise, et il emmena probablement une cargaison de gâteaux anglais avec lui. Celui-ci a été découvert avec de nombreux autres artefacts retrouvés au Cap Adare par une équipe de chercheurs du Musée de Canterbury, qui se sont rendus sur place en mai 2016. Depuis leur retour, ils ont travaillé à la conservation de plus de 1 500 artefacts venus d'Antarctique.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.