Sur le site de shopping Taobao, les consommateurs chinois peuvent commander des vidéos à personnaliser. Tournées en Afrique, elles mettent en scène des enfants qui posent derrière des tableaux où sont inscrits des messages customisables.

Des commercants chinois spécialisés dans la vente en ligne ont eu une nouvelle lubie. Sur le site Taobao, propriété d’Alibaba, ils proposent des photos et clips vidéo à personnaliser. Sur chacun d’entre eux, des enfants africains posent devant un tableau noir sur lesquels sont inscrit différents messages, rapporte la presse locale.

VOIR AUSSI : En Chine, le gouvernement incite les femmes à ne pas tomber amoureuses d’un étranger

Au gré des demandes des consommateurs, les messages sont variés : souhaits d’anniversaires, demandes en mariage et déclarations d’amour ou promotion d’une marque sont les principales inscriptions diffusées.

De la Zambie jusqu’à la Chine

Qui sont les personnes apparaissant dans les vidéos ? Essentiellement des enfants originaires de Zambie, selon le site Global Times. Mais d'autres vidéos sur le même modèle sont également tournées au Brésil et en Italie.

capture.jpg
"Si vous cherchez un fournisseur de planches, allez voir du côté de Biao, très connu des Africains", peut-on lire sur ce tableau.

Les vidéos d’une durée de vingt secondes se vendent au prix moyen de 220 yuans (28 euros)  et les images, elles, sont proposées à 10 yuans (1,28 euros) l’unité.  

Aucune information officielle n’est transmise sur la rémunération éventuelle des enfants filmés. Mais l’un des vendeurs contacté par le Global Times affirme que chaque enfant est rétribué moins de 10 yuans pour chaque apparition sur l’un de ces clips. Rui Xiao, un autre vendeur, a toutefois expliqué au site Sixth Tone qu'il n'employait, lui, que des adultes. "À chaque fois qu’un client me demande de filmer des enfants africains, je refuse en disant que c’est illégal. Je méprise les gens qui utilisent la pauvreté pour en faire un moyen de rémunération", a-t-il déclaré.

capture_decran.jpeg
Global Times

Une demande forte malgré la polémique

Comme lui, certains Chinois dénoncent une forme d’exploitation honteuse. D'autres, en revanche, s'avouent entièrement conquis par l'initiative. Comme cet internaute qui commente un article du site chinois The Paper : "Où est le mal ? Les Africains nous aident à faire de la pub et reçoivent quelque chose en retour, alors où est le problème ?".

"C’est à cause de l’obsession que la Chine entretient avec tout ce qui est étranger"

Pendant ce temps-là, les vidéos personnalisées rencontrent un certain succès. La demande est telle qu’une liste d’attente a même été mise en place : avant de pouvoir commander, les consommateurs doivent attendre en moyenne trois jours. À moins de payer un bonus de 50 yuan pour recevoir leur produit le jour même.

Pourquoi cette attrait si particulier ? Rui Xiao a sa petite idée. "C’est à cause de l’obsession que la Chine entretient avec tout ce qui est étranger. Plein de gens ici n’ont jamais quitté le pays donc ils apprécient beaucoup ce concept de pubs tournées pour eux par des étrangers", explique-t-il à Sixth Tone.

Pour l'heure, le site Taobao n’a pas réagi à la polémique. L’un des porte-parole du site a simplement commenté l’affaire en affirmant que les vidéos seraient supprimées du site seulement si elles contenaient des "messages répréhensibles" tels que des propos haineux.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.