Pour tenter d’attirer plus de clientes, un restaurateur chinois de Hangzhou, dans l’est de la Chine, a fait une offre spéciale assez étrange : plus une cliente a une poitrine généreuse, plus la remise est importante.

La campagne sexiste a tourné au fiasco. Le restaurant "Trendy Shrimp" ("Crevette branchée" en français) a placé cette affiche sur sa vitrine le 31 juillet, en affirmant : “La ville entière cherche des seins”. On y voit plusieurs héroïnes de manga issues du jeu-vidéo “League of Legends” avec des tailles de poitrine très différentes.

VOIR AUSSI : Google a renvoyé l'auteur du "manifeste anti-diversité" et son image en a pris un coup

Une légende, sur la droite, explique qu’en fonction de la taille du bonnet, une femme peut avoir droit à une remise plus ou moins importante : 5 % pour un bonnet A (soit environ 10 centimètres de tour de poitrine, précise la publicité) et jusqu’à 35 % pour un bonnet G (environ 25 centimètres). Le restaurateur précise que cette offre est valable pour les groupes. De très nombreux habitants ont signalé l’affiche auprès des autorités locales pour demander son retrait. Leur souhait a été exaucé 3 jours plus tard, le 2 août, la mairie précisant que l’affiche "avait violé la règlementation en matière de publicité".

"Les clientes peuvent parler à une serveuse si elles ne veulent pas être embarrassées"

Interrogé par la presse locale, Lan Shenggang, le gérant du restaurant, s’est félicité que l’affiche fasse de la publicité à son restaurant. Selon lui, elle aurait attiré plus de femmes dans son établissement, ajoutant même : "Les clientes peuvent demander cette remise à l’une de nos serveuses si elles ne veulent pas être embarrassées". Mais ses justifications n’ont pas convaincu les utilisateurs de Weibo, le principal réseau social chinois.

1.jpg

Cet internaute chinois réagit ainsi : "Cette promotion est à vomir. Je peux imaginer la tête du manager qui a pondu cette affiche. Il ne respecte pas les femmes".

2.jpg

Celui-ci affirme : "C’est le business du harcèlement sexuel."

3.jpg

"C’est un endroit pour se restaurer, pas pour vendre des sous-vêtements. Je ne m’y sens pas bien ", a surenchéri cet utilisateur.

"Et pourquoi pas une promotion par rapport à la taille du pénis ?"

4.jpg

D’autres internautes ont tenu à ternir la réputation de l’établissement après cette polémique. Sur Dianping, un site de notation des restaurants en Chine équivalent à TripAdvisor ou Yelp, cet internaute explique : "D’un côté, il y a le goût, et de l’autre, l’esprit d’un restaurant. Au niveau du goût, c’est bien. Par contre, j’ai appris qu’il y avait une promotion [sur la taille des seins] lorsque j’ai réglé la note : c’est écœurant. Pourquoi pas une promotion par rapport à la taille du pénis aussi ? Ils ne respectent pas les femmes, c’est vulgaire. Ce restaurant est sur ma liste noire, même si les plats sont bons".

D’autres utilisateurs ont préféré utiliser l’humour pour tourner en dérision cette initiative sexiste :

5.jpg

Cet internaute ironise : "Il y a deux types de personnes qui vont accepter cette offre : les femmes avec de fortes poitrines, et… les hommes".

6.jpg

Et celui-ci : "Hé, les filles, si vous avez une forte poitrine, venez avec moi, et je paie votre repas".

Comme le rappelle le site Shanghaiist , il n’est pas rare que les restaurateurs chinois fassent des promotions surprenantes : en 2015, un restaurant de Zhengzhou avait ainsi mis en place une machine pour se prendre en photo, et offrait des repas gratuits aux personnes jugées bien habillées par un "comité d’experts" . La même année, un autre à Jinan avait fait jaser en offrant des réductions aux femmes venant avec la jupe la plus courte possible.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.