Il vivait au zoo d'Atlanta et était le premier primate à savoir signer. Cette compétence lui permettait de dialoguer en toute fluidité avec les soigneurs animaliers.

L'autopsie est en cours et on ne sait pas encore de quoi il est mort. Chantek, premier orang-outan à avoir appris la langue des signes, était suivi pour des problèmes cardiaque, indique l'agence Reuters. Il nous a quittés le 7 août.

VOIR AUSSI : L'un des deux bébés pandas du zoo de Beauval est mort, mais son jumeau est en bonne santé

Né en 1977, il a grandi aux côtés de l'anthropologue Lyn Miles à l'Université du Tennessee, à Chattanooga, qui s'en est occupé comme de son propre enfant, avant de rejoindre le zoo d'Atlanta en 1997. Grâce à ses compétences en langue gestuelle, Chantek a tout de suite été capable de communiquer avec les soigneurs du zoo. Il avait même développé de profondes relations d'amitié avec certains d'entre eux. Le primate était plus timide quand il s'agissait de signer avec des inconnus et préférait alors dans ces cas-là communiquer comme un orang-outan classique, avec des sons et des gestes typiques.

"Nous sommes fiers et heureux de l'avoir eu à nos côtés pendant 20 ans", a fait le vice-président de la division des animaux, Hayley Murphy, dans un communiqué. Il manquera à toute l'équipe du zoo, ainsi qu'à Madu, une femelle orang-outan de 34 ans, Keju, une femelle de 2 ans et les mâles Dumadi, 10 ans et Remy, 6 ans.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.