Bilan : 10 blessés, du café plein les parois et un léger traumatisme collectif.

Vous faites partie de ces gens qui estiment qu’il n’est absolument pas normal qu’un engin de 70 tonnes puisse flotter dans les airs ? Qui passent généralement leur temps de vol à se cramponner discrètement aux accoudoirs ? Et il s’avère que vous prenez bientôt l’avion ? Hop hop hop, fermez tout de suite cet article.

VOIR AUSSI : Les turbulences aériennes sont-elles dangereuses et peuvent-elles provoquer le crash d’un avion ?

Bien. Nous pouvons continuer. Samedi, les passagers d’un vol American Airlines reliant Athènes à Philadelphie ont sans doute passé parmi les plus longues minutes de leur vie lorsque leur avion s’est retrouvé au cœur de turbulences d’une extrême violence au-dessus de l’océan Atlantique. Au moins sept membres d’équipage et trois passagers ont été hospitalisés à leur sortie de l’engin après avoir été légèrement blessés. L’un d’entre eux se serait déboîté l’épaule, d’après le témoignage d’un passager.

"J’ai vu toutes les boissons voler en même temps. Le liquide nous coulait dans les yeux"

Les premières turbulences ont malheureusement débuté juste après la distribution des boissons par le personnel de bord. À cet instant, les passagers ont été priés de regagner leur siège et de boucler leur ceinture. L’un d’entre eux, Ian Smith, a confié à ABC que l’équipage avait également été rapidement sommé de s’asseoir. "Mais ils n’ont pas eu le temps", a-t-il expliqué. "L’avion a commencé à trembler, puis il a fait une grosse chute. Les bébés hurlaient, les gens devant moi se cognaient au plafond."

Oui, son récit ressemble à un véritable cauchemar. Mais attendez la suite. Alex Ehmke, un Newyorkais en vacances avec sa famille, s’est, lui, confié au Washington Post : "On aurait dit que l’avion tout entier était en chute libre (…). J’ai vu toutes les boissons voler en même temps. Le liquide nous coulait dans les yeux." Jessica Huseman, reporter chez ProPublica et compagne d’Alex Ehmke, a témoigné de la violence des secousses en images :

De son côté, American Airlines a tenu à s’exprimer : "Le vol 759 d’Amrican Airlines en provenance d’Athènes et en direction de Philadelphie a brièvement rencontré de sévères turbulences peu avant son atterrissage en toute sécurité à Philadelphie. Trois passagers et sept membres de l’équipage ont été évacués et transportés dans un hôpital proche afin d’être examinés. Nous prenons actuellement soin de nos passagers et de nos employés que nous tenons à remercier pour avoir su garder tout le monde en sécurité."

Si vous êtes désormais inquiets qu’une chose pareille vous arrive – ou si vous avez fini par lire l’article alors que vous saviez très bien que vous n’auriez jamais dû –, sachez qu’aujourd’hui, les voyages en avion "sont devenus tellement sûrs que la grande majorité des pilotes voient leur carrière s’achever sans qu’ils n’aient jamais rencontré aucun problème de moteur suffisamment grave pour entraîner un arrêt en vol", rappelle le Wall Street Journal. En revanche, on n'est donc jamais à l'abri qu'une valise nous tombe sur la tête. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.