Se trouvant trop ignorant sur le sujet de l'accueil des sans-abris dans sa ville, le maire de Salt Lake County a décidé de se faire passer pour un SDF. Une expérience qui lui a ouvert les yeux sur la dureté de la vie dans la rue.

Avant de légiférer sur une situation particulière, mieux vaut l’avoir vécue ? C’est ce qu’a dû se dire le maire de Salt Lake County, Ben McAdams, qui s’est fait passer pour un sans-abri pendant plusieurs jours. Le but était simple : s'informer avant de proposer une réforme du système de refuge de la ville

Le démocrate Ben McAdams a en fait passé une nuit incognito dans un refuge de la ville de Salt Lake City, située dans l’Utah, ainsi qu'une nuit dans la rue, accompagné d’un employé de la ville. D’après le journal américain Deseret News, le maire avait choisi de ne pas rendre publique sa démarche pour ne pas la réduire à un coup de com’.

VOIR AUSSI : Airbnb lance Open Homes, une plateforme d'hébergement gratuit pour réfugiés et sans-abri

D’après le New York Daily News, le maire a d’abord passé une nuit dans la rue, se munissant seulement d’un tapis et de vêtements de rechange alors qu’il pleuvait et que la température avoisinait les zéros degrés. La nuit suivante, Ben McAdams s’est décidé à passer une nuit au Road Home Shelter, un recueil de près de 1200 lits.

D’après ses dires, le maire s’y est senti "en insécurité" et a été témoin de pratiques "choquantes". Ben McAdams a notamment vu des SDF prendre de la drogue par injection ainsi que deux hommes se battre de façon violente.

Plusieurs hommes lui ont conseillé de garder ses chaussures pour dormir et d’éviter d’aller aux toilettes la nuit, de peur de se faire agresser.

Amélioration du système

D’après les explications du maire, l’expérience lui a permis de comprendre pourquoi certaines personnes pourraient choisir de passer la nuit dehors plutôt que dans le refuge.

Ben McAdams, en tant que maire du Comté de Salt Lake City, prépare en fait une réforme du système d’accueil des personnes sans domicile fixe.

"Je reviens de cette expérience avec la conviction que nous devons aller de l’avant et changer le système"

"J’avais besoin de voir, et de comprendre en personne la complexité du problème," explique McAdams à Desert News. "Avoir vu ce que j’ai vu était choquant. Je reviens de cette expérience avec la conviction que nous devons aller de l’avant et changer le système."

Le maire aura finalement décidé de construire un troisième centre d’accueil dans sa ville et a indiqué avoir compensé les ressources qu’il avait consommé lors de son passage par une donation anonyme au Road Home Shelter.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.