Escorte jusqu’aux taxis, services d’assistance et sièges réservés, la compagnie aérienne indienne Vistara se plie en quatre pour assurer la sécurité des femmes qui voyagent seules.

Annoncée à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes le 8 mars dernier, l’offre Woman Flyer de la compagnie aérienne indienne Vistara vient d’être déployée cet été sur ses vols intérieurs, rapporte Bloomberg. Désormais, les passagères qui voyagent seules pourront bénéficier de plusieurs services d’assistance destinées à garantir la tranquillité de leur trajet en avion. Au programme : porteur de bagages à disposition dès l’arrivée à l’aéroport, escorte jusqu’au taxi ou à la plus proche station de métro une fois à destination, et même sièges réservés.

VOIR AUSSI : À Madrid, le manspreading est désormais interdit dans les bus

Toute femme seule ne sera plus placée au milieu des rangées, mais côté couloir ou hublot pour éviter de se retrouver coincée en sandwich entre deux hommes. "Ce service est un effort sincère mené pour assurer que les femmes voyagent l’esprit tranquille", affirme Sanjiv Kapoor, directeur de la stratégie chez Vistara.

"Les deux personnes aux côtés desquelles je préfère m'asseoir dans un avion"

À l’heure où l’Inde ne cesse de voir son poids sur le marché des voyages d’affaire augmenter, l’initiative vise à rassurer les femmes amenées à se déplacer d’une ville à l’autre par avion, mais aussi les touristes à plus long terme. Car si ces services sont pour l’heure limités aux seuls vols intérieurs, Vistara espère pouvoir les déployer sur ses vols internationaux prochainement.

Un fléau national

La réputation du pays en matière de violences sexuelles a tristement dépassé les frontières depuis le viol collectif et l’assassinat d’une jeune fille dans un bus public en 2012. Régulièrement, les faits divers sexistes déroulés en Inde font la une de la presse internationale, au point que certaines ambassades étrangères, comme celle de la Suisse ou du Royaume-Uni, ont fini par formellement mettre en garde leurs ressortissantes contre le risque d'agression sexuel exacerbé.

L’insécurité des femmes en Inde est aujourd’hui considérée comme véritable problème de société face auquel entreprises et pouvoirs publics tentent de réagir. Pour lutter contre le fléau du harcèlement largement répandu dans les transports face auquel aucun pays n'est à l'abri – rappelons qu’en France, 100 % des femmes ont déjà été harcelées au cours de leur trajet quotidien–  l’Inde a mis en circulation huit trains spécialement réservés aux femmes dans les villes de Bombay, Calcutta et Chennai.

L’année dernière, la ministre du tourisme du pays avait provoqué un tollé en conseillant aux touristes de "ne pas porter de jupes" afin d'éviter de se faire agresser. Avec 36 000 viols en moyenne rapportés chaque année, l’Inde figure en cinquième position de la liste des dix pays les moins sûrs pour les femmes, répertoriées par l’International Women Travel Center. Derrière la Turquie, la Russie et l’Égypte, et juste devant le Mexique.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.