Le président des États-Unis veut bannir les personnes transgenres de l'armée. Et, étonnamment, Donald Trump justifie son choix par une de ces intox dont il a le secret.

Lorsque Donald Trump a annoncé qu’il entendait bannir les personnes transgenres de l’armée des États-Unis, mercredi 26 juillet, il a justifié ce choix par le coût des services médicaux nécessaires pour les personnes trans. C’est ce qu’on appelle une info bullshit.

VOIR AUSSI : En trois tweets, Donald Trump a décrété que les personnes transgenres ne pourraient pas intégrer l'armée

Donald Trump a notamment écrit, sur Twitter, que les "forces armées doivent être concentrées sur la victoire décisive et écrasante, et ne peuvent pas être accablées par le poids des gigantesques coûts médicaux et de la perturbation que la présence de personnes transgenres entraînerait". Une annonce choc et une justification qui a tout de suite semblé être totalement erronée.

La presse s'est évidemment mise à fouiller dans les chiffres des coûts de l’armée américaine, avec une seule question en tête : ces services médicaux sont-ils à ce point onéreux qu’ils permettent de légitimer cette décision discriminante ?

"Un problème négligeable pour le budget de la défense"

Le Washington Post a ainsi récupéré des chiffres obtenus par Military Times – un magazine spécialisé dans l’actualité des armées américaines – sur les dépenses du Pentagone en matière de santé sur l’année 2015. Et a découvert que les drogues contre les dysfonctionnements érectiles avaient coûté 84,24 millions d’euros cette année-là.

C’est beaucoup. Si l’on prend uniquement le Viagra, il a représenté 41,6 millions d’euros au département de la Défense américaine en 2014. Soit cinq fois ce que les soins pour les personnes transgenres coûtent, selon une étude de Rand Corporation datée de 2016. La prise en charge des personnes transgenres coûterait entre 2,4 millions et 8,4 millions par an, toujours selon le Washington Post.

Forcément, les internautes ont réagi à cette annonce choc et aux chiffres exhumés par la presse américaine. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils ne sont pas vraiment satisfaits de cette décision discriminante.

L'Association médicale américaine, la plus importante association de médecins en d'étudiants en médecine du pays, a également publié un communiqué expliquant que le coût des services médicaux pour personnes transgenres était "un problème négligeable pour le budget de la défense et ne devrait pas être utilisé comme excuse pour refuser à des Américains patriotes d'avoir l'opportunité de servir leur pays".

– Retrouvez l'article de Sasha Lekach sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.