Cinquante-cinq ans plus tard, le mystère de la boîte blanche tombée du ciel dans une forêt canadienne vient d'être résolu grâce à un article de CBC et quelques clics d'internautes. Et évidemment, la CIA a quelque chose à voir là-dedans.

En 1962, David McPherson Sr. est tombé nez à nez avec une large boîte blanche accrochée à un parachute emmêlé dans les branches d’un arbre de la forêt de Lutes Mountain, au Canada.

VOIR AUSSI : La CIA lève le secret sur ses gadgets d'espionnage

181 kilos et deux énormes lentilles encastrées à l’intérieur, la "boîte" avait plutôt de quoi susciter la curiosité. Surtout qu’après avoir ramené la bête chez lui, David McPherson Sr. s’est gentiment fait prié par l’armée canadienne de remettre l’objet au plus vite entre les mains des militaires. Dans un article intitulé "'La chose dans les bois’ interroge encore une famille de la zone de Moncton après 55 ans", CBC News, l'un des plus importants médias canadiens, racontait lundi 24 juillet l’histoire de la découverte de David McPherson Sr., mort il y a un an et demi sans en savoir plus sur l'étrange boîte parachutée dans sa région.

Clic clic bam

Il a suffi d’un article, de deux trois clics sur Google et de quelques centaines de commentaires de lecteurs pour mettre fin au "mystère". Selon des documents déclassifiés publiés sur le site de la CIA retrouvés par des internautes, la boîte de David McPherson Sr. n’était ni plus ni moins qu’un appareil photo d'espionnage utilisé par les États-Unis pour photographier la Russie soviétique pendant la Guerre froide.

Attachée à ce qui ressemble à un parachute, elle aurait fait partie du projet Genetrix, un programme secret américain qui a déployé plus de 500 ballons gonflables espions dans les airs au milieu des années 1950. C’est notamment grâce aux caméras de Genetrix que le complexe nucléaire de Dodonovo, en Sibérie, aurait été identifié par les Américains.

Très sensibles aux conditions météorologiques, une trentaine de ballons seulement auraient été retrouvés sur les 516 lancés dans les airs. Celui récupéré par David McPherson Sr. dans une forêt canadienne il y a 55 ans était donc sûrement l'un des moins chanceux – le Canada et la Russie, n'étant pas tout près.

Après avoir pris connaissance des recherches des internautes, CBC News a publié un nouvel article pour annoncer la "résolution du mystère". "C’est tellement excitant que ce soit finalement une caméra d’espionnage de la CIA", a expliqué le fils de David McPherson Sr. à CBC. "En regardant en arrière maintenant, je me rends compte que l’armée n’avait probablement pas le choix, elle ne pouvait pas nous dire ce que c'était."

Comme quoi, si vous avez un doute sur un objet trouvé dans votre jardin il y a un demi-siècle, n’hésitez pas à mettre à contribution la communauté des lecteurs de CBC, ils ont l’air plutôt calés sur le sujet.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.