Verily, une des entreprises du groupe Alphabet de Google, produit des millions d’insectes stériles dans un laboratoire automatisé avant de les relâcher dans la nature. Mais c'est pour la bonne cause.

Et hop, 20 millions de moustiques dans la nature pour l’été. Verily, une des entreprises du groupe Alphabet de Google, vient de lâcher une bonne tripotée d’insectes dans le comté de Fresno, en Californie. Et malgré les apparences : non, ses ingénieurs ne sont pas d’ignobles tortionnaires ayant pour but de ruiner les vacances de milliers de vacanciers qui n’ont rien demandé à personne.

VOIR AUSSI : Google donne 1 million de dollars à l'Unicef pour lutter contre le virus Zika

En relâchant des millions de moustiques mâles stérilisés – intentionnellement infectés par la bactérie Wolbachia – la branche science de Google espère endiguer le virus Zika, dont plusieurs cas ont été découverts en Californie, et la dingue.

Des moustiques à la chaîne

Le procédé est assez simple : produire des millions de moustiques stériles permettra de les disséminer dans la nature afin qu’ils se reproduisent avec des femelles, dont les œufs ne pourront pas éclore, pour ainsi réduire la population d’insectes dans la région.

Après son premier gros lancer de 20 millions d’insectes, le "Debug project" compte libérer un million de moustiques par semaine pendant 20 semaines dans la zone de Fresno. Et pour produire toutes ces petites bestioles, Verily a mis au point un laboratoire automatisé qui permet aussi d’évincer les femelles.

"Si nous voulons vraiment être capables d’aider les gens de façon globale, nous avons besoin de produire beaucoup de moustiques et de les déployer là où ils ont besoin d’être", a expliqué un des ingénieurs de Linus Upson à la MIT Technology Review.

Le projet est encadré par l’Agence américaine de protection de l’environnement qui, dans une étude réalisée en 2016, affirmait que les moustiques modifiés ne nuisent pas aux autres organismes. Et si certains d’entre nous comptaient se la couler douce en Californie cet été, pas d’inquiétude : les moustiques mâles ne piquent pas les humains.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.