Un designer sud-coréen a développé le "Letter Desk", un bureau en carton pliable à destination des écoliers des pays en voie de développement. Mais l’outil n’est pour l’heure pas encore produit à grand échelle.

Les écoliers ont besoin de plus qu’un papier ou d’un cahier pour plancher sur un problème de maths ou rédiger une rédaction. Ils doivent aussi disposer d’un bureau pour travailler correctement et confortablement. Or, dans de nombreux pays, ces conditions ne sont pas toujours pas réunies : de trop nombreux enfants doivent se plier dans tous les sens à même le sol, en appui sur leurs avant-bras ou leurs coudes, pour faire leurs devoirs.

VOIR AUSSI : L'ONU et la Fondation Vodafone déploient "l'école connectée" dans les camps de réfugiés en Afrique

Un bureau léger et recyclable

Ce problème-là, le Letter Desk  promet de le résoudre. Suffisamment léger, ce bureau pliable en carton a été pensé pour pouvoir être porté par des enfants tout la journée sans difficulté. Recyclable et économique, il cible en priorité les écoles des pays en développement.

letter1.jpg
HAYOUNG LEE

Une fois plié, le Letter Desk ressemble à un cartable doté de poignées épaisses et résistantes. En quatre étapes seulement, la plateforme en carton est assemblée et peut être utilisée par un écolier comme surface de travail.

letter2.jpg
HAYOUNG LEE

On doit cette invention au designer industriel sud-coréen HaYoung Lee, qui explique avoir identifié un besoin qu’il souhaitait combler. Il y a quelques années, alors qu’il était en voyage en Inde, il raconte avoir vu des étudiants assis en plein milieu des trottoirs à faire leurs devoirs en écrivant sur des feuilles posées contre leurs genoux. À son retour en Corée du sud, le designer s’est donc attelé à conceptualiser un outil qui permettrait de changer la vie des écoliers à travers le monde.

"J’ai décidé d’être un designer qui se dédierait aux pauvres"

"J’éprouve beaucoup de satisfaction à créer des produits pour les gens qui ont besoin d’aide", explique à Mashable HaYoung Lee. "À l’avenir, j’ai décidé d’être un designer qui se consacrerait aux pauvres et aux gens qui vivent dans le Tiers Monde."

HaYoung Lee espère que son Letter Desk contribuera à faciliter l’accès à l’éducation des jeunes des pays en développement, à l’instar des étudiants indiens dont il avait croisé la route.

Des financements pour une production de masse

Mais rendre son invention disponible dans les pays du Sud prendra du temps. Trop peu d’investisseurs se sont pour l’heure intéressés au projet qui attend aujourd’hui des sources de financement pour que puisse être entameée une production de masse. HaYoung travaille désormais à convaincre les investisseurs et tente de rassembler sponsors, partenariats et ONG pour permettre à son invention de se propager.

"J’aimerais rendre ce produit largement accessible mais j’ai besoin de soutiens", affirme le designer. Sans eux, le Letter Desk ne restera qu’une invention à fort potentiel.

– Adapté par Majda Abdellah. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.