C'est sur la place Frédéric à Cassel, en Allemagne, que l'artiste Marta Minujín a érigé la structure phare du festival d'art contemporain Documenta 14.

Le Petit Prince, 1984, l’Attrape-cœur… tous ont été un jour bannis dans un pays ou un autre. Tous se retrouveront finalement côte à côte pendant 100 jours pour former un "Parthénon des livres" grandeur nature à Cassel, en Allemagne, là où les Nazis avaient brûlé plus de 2 000 livres jugés contraires à "l’esprit allemand" le 19 mai 1933.

VOIR AUSSI : Aux États-Unis, l’argent des ventes de "Mein Kampf" sera reversé aux victimes de l’Holocauste

gettyimages-2695360.jpg
Un autodafé à Berlin en 1933.
Keystone, Getty Images

L’artiste argentine Marta Minujín a assemblé 100 000 copies de 170 titres de livres ayant été ou étant encore bannis partout dans le monde dans une grande structure en acier. Le "Parthénon des livres" est aux dimensions exactes de son grand frère, à Athènes, et est constitué de livres donnés par des particuliers ou des organisations publiques.

Une publication partagée par Voe (@voework) le

La structure est la pièce maîtresse du festival d’art contemporain Documenta 14, qui se tient à Cassel, en Allemagne, jusqu’au 17 septembre. L'artiste a souligné qu'un seul livre banni n'aura pas sa place dans l'édifice : Mein Kampf.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.