Une photo prise le 7 juillet montre le chef d’État russe au centre de l’attention, lors du sommet du G20 à Hambourg. Elle a été massivement relayée sur les réseaux sociaux… sauf qu'il s’agit d’un photomontage. 

Vladimir Poutine, impassible et sûr de sa force, entouré de Donald Trump, Recep Tayyip Erdogan et Angela Merkel, dont les regards convergent vers lui. Une photo prise le 7 juillet montre le chef d’État russe au centre de l’attention d’importants responsables politiques internationaux, lors du sommet du G20 à Hambourg. Elle a été massivement relayée sur les réseaux sociaux… sauf qu'il s’agit d’un photomontage. 

VOIR AUSSI : Info-Intox: quand Internet vous tend des pièges

La photo diffusée depuis dimanche montre l'une de ces nombreuses discussions informelles qui ont lieu entre les réunions officielles lors des sommets comme le G20 – réunion des chefs d’État et de gouvernement des 20 pays les plus développés. Sur le fauteuil, au centre de cette discussion, il y aurait donc Vladimir Poutine. C’est ce qu’ont cru, ou voulu faire croire afin de mettre en avant le président russe, de nombreux comptes qui ont repris l’image telle quelle, notamment sur Twitter. L’un des tweets les plus populaires a été retweeté pus de 15 000 fois, ce qui montre que cette intox a massivement circulé.

En France, l'ex-ministre Thierry Mariani, membre du parti Les Républicains, et adepte des relais de fausses informations, a retweeté le photomontage, en reprenant l'article d'un blog pro-russe, avec une tribune de Jacques Sapir, économiste et collaborateur régulier de Sputnik, laquelle était illustrée par ce photomontage. Des comptes de personnes proches de l'extrême droite ont fait de même.

Un fauteuil en réalité vide, réservé à Theresa May

Car il s’agit bien d’une intox : sur la vraie photo, qu’on retrouve sur de très nombreux sites d’informations dans toutes les langues, le fauteuil occupé par Vladimir Poutine est vide. Comme l’indique l'étiquette en face du fauteuil sur le bureau, c'est en réalité la Première ministre britannique Theresa May qui occupait cette place, et qui s’était à ce moment-là absentée. On constate d'ailleurs en regardant la photo d'origine que cette étiquette avait été elle aussi modifiée sur le photomontage, où l'on peut lire "Russian Federation" devant Vladimir Poutine. 

Vladimir Poutine est régulièrement l’objet de fausses images tentant de vanter sa puissance. Dernière en date, la vidéo d’un pigeon qui aurait supposément salué le chef d’Etat en mai dernier. 

  Article initialement publié sur le site des Observateurs de France 24.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.