Il était devenu célèbre en développant "FarmVille", un jeu de simulation agricole. Aujourd’hui, il aide des pêcheurs IRL à écouler leur marchandise grâce à un site Internet. C’est l‘histoire de Shan Kadavil que nous raconte Quartz, lundi 10 juillet.

Son nom ne vous dit certainement rien. Pourtant, en Inde et dans le secteur des jeux vidéos, Shan Kadavil fait figure de référence. Shan Kadavil est le directeur de Zynga India, l’entreprise derrière "FarmVille", le célèbre jeu de simulation agricole sur Facebook sorti en 2009. Son principe : autour d’un marché de produis liés au monde fermier, le joueur développe sa propre structure qu’il est chargé de faire fructifier.

VOIR AUSSI : En Inde, un État va fournir un accès gratuit au Wi-Fi à ses 30 millions d'habitants

Six ans plus tard, Shan Kadavil s'est essayé à développer un autre marché, de la vie réelle, en passant de la ferme à la pêche. En Inde, le marché du poisson génère en effet chaque année environ 50 millions de dollars. Une opportunité que le développeur a saisi il y a deux. Nous sommes alors en 2015 et il s’associe avec un expert de l’export de poissons pour créer le site Internet FreshtoHome, explique Quartz.

Gain d’argent et d'hygiène

Pour prospérer, FreshtoHome a tenté de remédier à l’un des plus gros problèmes du marché du poisson indien. En effet, le secteur économique est obstrué : il y a entre 1 500 et 3 000 ports dans le sud du pays et la vente est alourdie par un grand nombre d'intermédiaires, des producteurs aux transporteurs en passant par les grossistes et les vendeurs locaux. La situation lèse le consommateur en gonflant les prix pour rémunérer chaque partie. Mais elle pose surtout des problèmes d’hygiène, lorsqu’entre autres, la chaîne du froid n’est pas respectée, à cause des longs délais entre la pêche et la vente du poisson. Or, en allant directement à la source de la production – les pêcheurs –, Freshtohome propose de court-circuiter les intermédiaires et veille à un contrôle stricte de la qualité du poisson vendu au prix du marché.

fresh.jpg
Capture d'écran FreshtoHome

Se reconnecter aux pêcheurs

Concrètement, une appli est mise à disposition des pêcheurs, dont beaucoup sont analphabètes. Objectif : leur permettre de négocier le prix de vente de leurs poissons avec l'entreprise. Une fois la vente réalisée, les équipes de FreshToHome vont directement collecter le poisson auprès des pêcheurs et le transportent dans des caisses isothermes. Elles contrôlent ensuite sa qualité avant de mettre la marchandise en ligne. La livraison a lieu le matin, à midi ou le soir, et dans certaines villes, un système de livraison express en deux heures a été installé.

FreshToHome regroupe aujourd’hui entre 800 et 1 000 pêcheurs et recouvre 125 ports à travers le pays. Initialement auto-financé, le projet FreshtoHome a rencontré un tel succès que les investisseurs se bousculent aujourd’hui à sa porte, à l’instar de Google et son fonds de placement Google Ventures.  

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.