La chancelière allemande et le président chinois ont présenté mercredi deux pandas chinois qui seront hébergés à Berlin. Pékin espère que ce geste peut faciliter les relations entre la Chine et l'UE avant le début du G20.

Ils ne se soucient que des tiges de bambou qu’ils dévorent avidement. Pourtant Meng Meng ("Petit rêve") et Jiao Qing ("Petit trésor"), deux pandas géants de bientôt 4 et 7 ans, sont loin d’être de simples animaux de zoo.

VOIR AUSSI : Nés aux États-Unis, ces deux pandas ont du mal avec la nourriture chinoise

La chancelière allemande Angela Merkel et le président chinois Xi Jinping les ont présentés mercredi 5 juillet au public de Berlin où les deux ursidés vont désormais résider. "Nous avons ici deux sympathiques diplomates, c'est-à-dire les deux pandas [Meng Meng et Jiao Qing qui seront] les ambassadeurs de nos deux pays", a plaisanté la chancelière allemande.

"J'espère que Meng Meng et Jiao Qing [arrivés le 24 juin en Allemagne] pourront réduire la distance entre nos deux pays et devenir les émissaires de l'amitié de deux peuples", a déclaré de son côté le dirigeant chinois. 

"J'espère que Meng Meng et Jiao Qing pourront réduire la distance entre nos deux pays"

L'emménagement à Berlin de ces deux animaux, considérés comme des trésors nationaux en Chine, constitue un nouvel épisode de la "diplomatie des pandas" instaurée par Pékin pour entretenir ses bonnes relations avec ses partenaires. La Chine n'a envoyé ces ambassadeurs spéciaux que dans une douzaine de pays (France, Japon, Australie, Belgique, États-Unis, Taïwan…).

La cérémonie mercredi coïncide avec le sommet des dirigeants du G20 vendredi 7 et samedi 8 juillet à Hambourg, où l'Allemagne compte sur la Chine, et inversement, pour faire front face aux États-Unis de Donald Trump sur des sujets de contentieux comme le commerce ou le climat. Le président américain se plaint régulièrement des exportations à ses yeux excessives de Berlin et Pékin.

– Avec AFP

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.