Alors qu’un homme venait d’agresser un policier sur le parvis de Notre-Dame de Paris ce mardi après-midi, quelque 900 touristes ont été confinés à l’intérieur de la cathédrale.

Coups de feu, sirènes et mouvement de foule sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Mardi 6 juin aux alentours de 16 h 15, un homme a tenté d’agresser un policier, selon la préfecture de police de Paris. Un collègue de l'agent a riposté avec son arme de service, précise Le Monde, permettant de neutraliser rapidement l’individu.

VOIR AUSSI : Un policier agressé sur le parvis de Notre-Dame à Paris, l'assaillant blessé par balle

Alors qu’un large périmètre de sécurité a été installé autour du parvis, des centaines de touristes sont restés confinés à l’intérieur de la cathédrale pendant plus d’une heure. Sur Twitter, Matthew Currie Holmes, un réalisateur venu de Los Angeles en famille, a raconté ce qu’il s’y est passé : "Nous sommes coincés dans Notre-Dame de Paris, il se passe quelque chose à l’extérieur. On entend les sirènes de police. Ils ne laissent entrer ou sortir personne". Le touriste précise toutefois que "tout le monde a l’intérieur de l’église est en sécurité."

Afin de sécuriser les lieux, les policiers ont fini par demander à toutes les personnes à l’intérieur de la cathédrale de mettre les mains en l’air. En témoignent ces photos et vidéos partagées sur les réseaux sociaux :

D'après la préfecture de police, la situation est désormais maîtrisée et l'auteur des faits "a été neutralisé et orienté vers un hôpital". Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête.

Si ce touriste est finalement sorti sain et sauf de Notre-Dame (après avoir été fouillé, comme tous les autres), il a confié que lui et sa famille étaient "un peu nerveux" : "Nous étions déjà à Londres lorsque l’attaque du London Bridge a eu lieu."

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.