Emmanuel Macron a tout compris au marketing. Avec son discours en anglais et son "Make our planet great again" envoyé dans la foulée de l'annonce des États-Unis de sortir de l'accord de Paris, le président français s'offre un coup de com' à moindre frais.

La nouvelle est une secousse, un signal fort envoyé au monde. On serait même tenté d’ajouter un évènement historique. Jamais une telle chose n’était arrivée à la France. Quoi, vous pensiez que l’on parlait du retrait des États-Unis de l’accord de Paris sur le climat ? Mais pas du tout ! Hier soir, fait rarissime, un président français s’est adressé au monde en anglais.

VOIR AUSSI : Une carte résume l'isolement des États-Unis après leur retrait de l'accord de Paris sur le climat

Il est 23 heures passé de quelques minutes. Le président américain Donald Trump a terminé sa conférence de presse il y a quelques heures. Et là, surprise, Macron prend la parole et se met à troller Trump en déclarant "Make our planet great again".

Alors oui, c’est quasi-magistral. So bilingue le président ? L’anglais de Macron reste un peu scolaire. On décèle un *léger* accent et une difficulté à se détacher de ses notes. Mais peu importe, son grand oral a convaincu les internautes.

Même les Américains semblent avoir été conquis. Bon ok, la barre n’était pas très haute avec Trump, mais c’est la classe non ?

Bon, tout le monde n'a pas apprécié que le président français s'exprime dans la langue de Shakespeare. Le Front national, qui a probablement brainstormé sur la question, est vent debout sur Twitter.

"Do you want me to go back to my plane?"

Il faut remonter très loin dans l'histoire française pour retrouver un chef d’État s’exprimant en anglais dans le cadre de ses fonctions. On se souvient de Valéry Giscard d’Estaing célébrant sa victoire en 1974, ou Jacques Chirac s’énervant dans un anglais approximatif. Non, la France n’est clairement pas habituée à voir son président s’exprimer en anglais. 

Et ce n’est pas juste une question de maîtrise de la langue. Il est souvent conseillé aux officiels de s’exprimer uniquement dans leur langue maternelle : l’ancien ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, pourtant parfaitement bilingue, ne s’exprimait que très rarement en anglais (même lorsqu’il parlait à CNN).

Bon, on ne va pas se mentir. La nouveauté, ici, ce n’est pas que Macron soit capable de parler anglais. Big deal. Non, là, nous venons d’assister à un coup de com' effectué de façon magistrale qui a été repris presque partout, y compris par la presse étrangère. Même pas besoin d'investir dans les énergies renouvelalbes : en une seconde et à bas coût, la France devient leader sur les questions environnementales. Le hashtag est #makeourplanetgreatagain s’est même hissé dans les trending topics de Twitter.

On ne se demande qu’une seule chose. Pourquoi, oh pourquoi, avoir voulu briser cette belle réussite avec cette horrible infographie ?

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.