Comme l’avait annoncé l’organisation du Festival de Cannes, une minute de silence a été respectée ce mardi à 15 h en hommage aux victimes de l’attentat de Manchester. Thierry Frémaux, Pierre Lescure et David Lisnard étaient présents.

Pendant les deux semaines du Festival de Cannes, le brouhaha ne s’interrompt quasiment jamais sur la Croisette, ni la nuit ni le jour. Pourtant ce mardi à 15 h, la foule s’est (presque) tue le temps d’une minute en hommage aux victimes de l’attentat de Manchester.

VOIR AUSSI : "Terrorisme" et "Ariana Grande", des mots qu'on ne pensait pas un jour voir associés

Sur les marches du Palais des festivals, le président du Festival Pierre Lescure, le délégué général Thierry Frémaux et le maire de Cannes David Lisnard, entourés de leurs équipes, ont observé un moment de recueillement.

"Être ensemble et jouir de la liberté d’aimer et de partager des passions"

"Nous sommes là pour commémorer, avoir une pensée, protester et penser à ce qu’il s’est passé hier à Manchester", a déclaré Thierry Frémaux, "et à tous ceux qui se retrouvent depuis quelques années dans des attaques, des crimes, des tragédies" citant le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, la Belgique mais aussi les États-Unis et la Syrie.

"Les gens qui étaient hier soir à ce concert de musique ne faisaient pas autre chose que ce qu’on fait ici à Cannes pendant le festival du film : être ensemble et jouir de la liberté d’aimer et de partager des passions", a poursuivi le délégué général du Festival.

Un peu plus tôt dans la journée, alors que le Festival de Cannes s’apprête à fêter son 70e anniversaire lors d’une soirée événement ce mardi, l’organisation avait fait part, dans un communiqué, de "son effroi, de son indignation et de son immense tristesse" suite à l’attentat-suicide survenu cette nuit à la Manchester Arena lors d’un concert d’Ariana Grande, faisant plus d’une vingtaine de morts.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.