Michael Moore continue son combat anti-Trump et promet un nouveau documentaire qui pourrait faire vaciller le président des États-Unis.

Michael Moore résiste de la meilleure façon qu'il le peut à Donald Trump : en réalisant un documentaire.

VOIR AUSSI : Never forget: le 45e Président des États-Unis, c'est aussi ça

Titré "Fahrenheit 11/9" – en référence au 9 novembre 2016, jour où Donald Trump est devenu président, et au documentaire "Fahrenheit 9/11" sur l’ère Bush de Michael Moore – ce nouveau film promet d’être "un élément clé pour dissoudre le bouclier de teflon de Trump, puis sa présidence", assure le communiqué de presse relayé par The Hollywood Reporter.

La promesse de Michael Moore

Michael Moore explique : "Peu importe ce que vous lui jetez à la figure, ça n’a jamais marché. Peu importe ce qui est révélé, il reste debout. Les faits, la réalité, les cerveaux ne peuvent pas le vaincre. Même lorsqu’il s’inflige une blessure à lui-même, il se relève le matin suivant et continue de tweeter. Tout ça va s’arrêter avec ce film."

"Fahrenheit 11/9" sera distribué par The Weinstein Co., ce à quoi le puissant Harvey Weinstein s’est dit "fou de joie de participer à cette révolution".

"Il n’y a pas de meilleure chose à faire aujourd’hui que d’avoir le pouvoir de diffuser le message de Michael Moore à une très large public", a ajouté Harvey Weinstein. (Et au passage, si cela rapporte de l’argent à la Weinstein Company, c’est bien aussi – comme il l’a rappelé, "Fahrenheit 9/11" avait "cassé tous les records" en devenant le documentaire le plus rentable de l’histoire).

Pour le moment, on ne connaît pas la date de sortie en salles de "Fahrenheit 11/9".

Déjà deux one-man shows anti-Trump

Michael Moore a depuis longtemps fait entendre son mépris pour Donald Trump et avait pressenti les réactions du pays à ce 45e président. Avant l’élection, il était parmi les rares voix de gauche à avoir prédit la victoire de Donald Trump.

Sa peur de ce résultat électoral l’avait d’ailleurs poussé à monter le one-man show "Michael Moore in TrumpLand" qu’il avait ensuite transformé en court documentaire, sorti au cinéma et en VOD en octobre dernier. Malgré le titre, il s’agissait en fait plutôt d’un exposé pro-Clinton que d’un laïus anti-Trump.

Depuis la victoire de Donald Trump, Michael Moore a pris part à de nombreux événements de protestation, parmi lesquels la fameuse Women's March organisée à Washington en janvier. Un peu plus tôt ce mois-ci, le réalisateur de a aussi annoncé qu’il préparait un one-man show pour Broadway nommé "The Terms of My Surrender" ("Les raisons de ma capitulation") sur "un pays qui vient tout juste d’élire un homme fou".

"Fahrenheit 11/9" n’est qu’une nouvelle salve de son combat contre le gouvernement en place. Bien sûr, sa promesse que toutes les inepties de Donald Trump "s’arrêteront" avec ce nouveau film est probablement exagérée. Mais on accepte volontiers toutes les initiatives qui pourraient faire la différence.

– Adapté par Louise Wessbecher. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.