Le télescope Hubble n'arrête jamais de nous régaler de magnifiques clichés de l'espace, illustrant des phénomènes étudiés par les astronomes. Aujourd'hui, ce sont deux galaxies frôlant la collision que le télescope spatial de la NASA nous offre.

Hubble, ce puissant télescope qui orbite autour de la Terre, immortalise les galaxies les plus lointaines de la nôtre. Et parfois, ses clichés illustrent ces mouvements exceptionnels observés par les astronomes qui agitent constamment l'univers.

VOIR AUSSI : Ces albatros menacés d'extinction ont été recensés depuis l'espace grâce à un satellite à très haute résolution

Le Hubble a ainsi repéré le 12 mai deux galaxies – portant collectivement le nom IRAS 06076-2139 – en train de se frôler. Situées à 500 millions d'années-lumière de la Terre, elles se rapprochent l'une de l'autre à 1,9 millions de kilomètres par heure. D'après la NASA, les deux galaxies se déplacent tellement vite qu'elles ont peu de chance de fusionner, alors qu'elles se trouvent "seulement" à 20 000 années-lumière l'une de l'autre.

En revanche, elles sont toutes deux si grosses que le fait de se croiser peut provoquer chez l'une comme chez l'autre des déformations. L'immense gravité des deux objets va influencer la structure des galaxies alentour, modifiant la position des étoiles et des gaz à l'intérieur.

hubble-illustration-deux-galaxies-collision-annees-lumiere-telescope.jpg
Vue complète de l'originale galaxie IRAS 06076-2139 par le télescope spatial Hubble.
ESA/HUBBLE & NASA

"Observer des interactions galactiques de ce genre est normal pour Hubble, et sont depuis longtemps étudiées par les astronomes", explique la NASA sur son site.

Une collision certaine pour la Voie lactée

La Voie lactée elle-même se dirige vers une collision galactique avec la galaxie d'Andromède. Dans près de 4,5 milliards d'années, les deux galaxies vont se fondre l'une ans l'autre. Même si cette information semble légèrement (ou complètement) terrifiante, il n'y a en réalité pas de raison de s'inquiéter.

"Si les galaxies sont peuplées de milliards d'étoiles, la distance entre chaque étoile est si grande qu'il est peu probable qu'une collision entre elles n'arrive", prédit la NASA. Le télescope Hubble vient tout juste de fêter ses 27 ans dans l'espace. Et ce n'est pas l'âge qui va empêcher ce gros appareil photo spatial de continuer à travailler. La NASA a en effet déjà annoncé qu'Hubble continuerait de photographier l'univers, en orbite autour de la Terre, jusqu'en 2020, soit 2 ans après la mise en service du télescope spatial James Webb, son successeur.

– Adapté par Charlotte Viguié. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.