En grand philanthrope, le pape François exhortait récemment les acteurs de la tech à s'engager pour sauver notre planète ou aider les plus démunis. Stephen Forte l'a pris au mot, et lance un accélérateur de start-up à deux pas du Vatican.

Depuis son élection en 2013, le pape François répand un message de tolérance, d'entraide et de considération, entre les hommes mais aussi envers la planète. Il semblerait que le monde de l'innovation l'ait enfin entendu : Stephen Forte, fondateur de Fresco Capital et entrepreneur, lance un accélérateur de start-up basé à Rome et en partie au Vatican.

VOIR AUSSI : Le pape François a tiré les oreilles aux géants de la tech pendant sa conférence TED

L'accélérateur prévoit de se concentrer sur des entreprises à but lucratif mais animées par une mission – dont le but va donc plus loin que le simple profit. Stephen Forte accepte les candidatures de start-up jusqu'au 5 juin, date à partir de laquelle un processus de sélection commencera.

Des start-up pour le "bien commun"

L'accélérateur fonctionnera du 13 juillet au 9 septembre 2017. Il est ouvert aux start-up qui ont déjà décollé économiquement, mais qui n'ont pas encore levé suffisamment de fonds pour se financer. Le programme fournira ainsi 100 000 dollars (31 420 euros) pour une prise de participation dans leur capital à hauteur de 6 à 8 %.

L'accélérateur doit se conclure par une journée de démonstration (Demo Day) en décembre au Vatican, et assure aussi un suivi virtuel qui commencera avant l'installation de l'accélérateur et continuera après sa fermeture.

Le programme prévoit de choisir des start-up travaillant sur des projets relatif à l'eau, aux communautés urbaines, au "potentiel humain", cherchant à réduire la souffrance liée à l'immigration, la santé et le changement climatique, la conservation de l'environnement, et la finance et l'industrie en relation avec l'écologie.

Une initiative inspirée par le pape

Stephen Forte a annoncé son projet le 4 mai dans une publication Medium intitulée "Pourquoi je lance un accélérateur au Vatican". Et bien sûr, tout a été inspiré par le pape François.

"En tant que père et citoyen, je me dois de répondre au défi lancé par le pape François"

"Je suis motivé pour lancer, dans le monde des investisseurs, un débat global sur la valeur des entreprises à but lucratif dotées d'une mission", écrit l'entrepreneur. "En tant que père et citoyen du monde, je me dois de répondre au défi lancé par le pape François", écrit l'entrepreneur.

En plus de laver les pieds des fidèles et de prononcer des homélies, le pape François a aussi encouragé les entreprises tech à combattre le changement climatique et à agir pour le bien commun, assure Stephen Forte. Le 26 avril, le souverain pontife a même animé une conférence TED au cours de laquelle il s'est adressé aux puissants de ce monde, et parmi eux les grands acteurs de la tech : "Si la croissance de l’innovation scientifique et technologique pouvait coïncider avec plus d’égalité et d’inclusion sociale, ce serait merveilleux".

L'initiative de Stephen Forte montre que les paroles de sagesse de Sa Sainteté ont été entendus. Amen.

– Adapté par Charlotte Viguié. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.