Thomas Pesquet continue de nous faire rêver : dans une vidéo à 360° et compatible avec les casques de réalité virtuelle, l’astronome fait visiter la Station spatiale internaitonale.

En orbite autour de la Terre à quelque 400 km d’altitude, Thomas Pesquet a l’air de bien s’éclater. En nous abreuvant de tweets (même si ce n'est pas vraiment lui aux manettes), de photos et de vidéos, l’astronome Français prend aussi soin de faire visiter la Station spatiale internationale à tous les amoureux de l’espace de la planète bleue.

VOIR AUSSI : Donald Trump vient d'être sérieusement trollé par la "première manifestation dans l'espace"

Dans une nouvelle vidéo en 360° et disponible en réalité virtuelle, postée sur la chaîne YouTube du CNES, Thomas Pesquet fait visiter l’ISS de manière particulière immersive. On se promène avec lui, observant le quotidien des habitants de la station, avec la perturbante impression d’être aussi en apesanteur. Sur ordinateur, il suffit de cliquer dans l’image et de maintenir le bouton appuyé en bougeant la souris. Sur smartphone, il faut tourner le téléphoner pour se déplacer.

La vidéo a été réalisée dans le cadre de Proxima, nom de la mission de Thomas Pesquet, donné en homme à l'étoile la plus proche de notre planète. Cette vidéo s'inscrit dans le cadre du projet "EXO-ISS" destiné à la jeunesse française. Dans 1 300 établissements scolaires français, des kits d'expérimentation liés à l'espace ont été distribués pour faire découvrir les joies de la conquête spatiale aux collégiens et lycéens. Ce jeudi 27 avril à 14h15, l'astronome sera d'ailleurs en live pour un échange avec 200 étudiants du CNES de Toulouse.

CNES

En novembre, l’astronome Andrey Borisenko avait également filmé la Station spatiale internationale avec une caméra en 360° pour le site d’information russe Russia Today. Dans une série de vidéos disponibles sur un site dédié, il donnait des détails sur la vie dans l’ISS et expliquait la mission des astronomes. Une expérience vraiment passionnante.

Russia Today

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.