La police londonienne n'a "pas trouvé de preuve d'une association" de l'auteur de l'attentat de Londres avec les groupes jihadistes État islamique ou Al-Qaïda, ni de preuve qu'il s'était radicalisé en prison, indique un communiqué lundi.

Son action a été revendiquée par le groupe État islamique (EI), mais la police britannique a indiqué lundi 27 mars n'avoir découvert aucun élément attestant que l'auteur de l'attaque de Westminster entretenait des liens avec l'EI ou avec Al-Qaïda.

VOIR AUSSI : Attaque de Westminster : l'assaillant tué est un Britannique, connu des services de sécurité

Selon la police, il n'existe aucune preuve non plus que l'auteur de l'attaque, Khalid Masood, un Britannique de 52 ans converti à l'islam, se soit radicalisé lors d'un séjour en prison en 2003. Il avait cependant "clairement un intérêt pour le jihad", a précisé la police.

L'attentat avait fait mercredi dernier 4 morts et plus de 50 blessés. L'assaillant a été tué par les forces de l'ordre après avoir précipité sa voiture de location sur des passants qui traversaient le pont de Westminster puis agressé des policiers à l'arme blanche dans l'enceinte du Parlement.

– Avec AFP et Reuters

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.