Le président américain a payé, en 2005, 38 millions de dollars d'impôt fédéral sur un revenu de plus de 150 millions, selon les documents publiés mardi soir par la chaîne MSNBC. Donald Trump n'a jamais publié ses déclarations d'impôts.

Alors que Donald Trump a toujours refusé de publier ses déclarations de revenus, la chaîne MSNBC a publié mardi 14 mars la feuille d'impôts de 2005 du milliardaire devenu président américain.

VOIR AUSSI : Never forget : le 45e Président des États-Unis, c'est aussi ça

L’homme d’affaires a payé 38 millions de dollars d'impôt fédéral sur le revenu (36,5 selon un autre calcul), sur plus de 150 millions de revenus, d'après la déclaration dévoilée à l'antenne par la journaliste vedette de la chaîne Rachel Maddow. Elle avait entretenu le suspense sur son "scoop" plus tôt sur Twitter.

Le document a apparemment été découvert par le journaliste d'investigation indépendant David Cay Johnston, qui dit l'avoir reçu chez lui.

La Maison Blanche a pris les devants

Les montants payés par Donald Trump correspondraient à un taux effectif d'environ 24 %. Quelques minutes avant le début de l'émission, la Maison Blanche avait pris les devants en annonçant elle-même les montants aux journalistes, légèrement différents. "Il faut vraiment être désespéré par rapport aux audiences pour vouloir enfreindre la loi afin de vendre un sujet portant sur deux pages de déclarations fiscales datant de plus d'une décennie", a déclaré un responsable de l'exécutif sous couvert d’anonymat.

VOIR AUSSI : Donald Trump s'en prend (encore) aux médias

"Malgré le montant élevé des revenus et de l'impôt payé, il est totalement illégal de dérober et de publier des déclarations de revenus", a poursuivi ce responsable.

Le fils aîné du président américain, Donald Trump Jr., a quant à lui ironisé sur la révélation, rappelant que certains opposants de son père l'avaient accusé de ne pas payer d'impôt du tout. "Breaking news : il y a 12 ans, Donald Trump a gagné beaucoup d'argent et payé beaucoup d'impôts. #scandale", a-t-il écrit sur Twitter.

Donald Trump a toujours refusé de publier ses déclarations de revenus, contrairement à la tradition pour les candidats à l'élection présidentielle américaine, prétextant les contrôles fiscaux dont il fait l'objet depuis des années. Les médias sont depuis l'an dernier à la recherche de ces feuilles d'impôts, afin de déterminer les sources de revenus de l'homme d'affaires et d'éventuels conflits d'intérêts, notamment à l’étranger.

Avec AFP. Article initialement publié sur France 24.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.