Le candidat LR à la présidentielle française François Fillon a été mis en examen mardi, notamment pour détournement de fonds publics, dans l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs dont aurait bénéficié sa famille.

François Fillon a été mis en examen, mardi 14 mars, avec 24 heures d'avance sur la date prévue dans l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs dont auraient bénéficié des membres de sa famille, a annoncé à l'AFP son avocat. Une information confirmée par une source judiciaire. "La mise en examen est intervenue ce (mardi) matin. L'audition a été avancée pour qu'elle se déroule dans des conditions de sérénité", a indiqué Me Antonin Levy, qui n'a pas fait d'autre commentaire.

VOIR AUSSI : L'escalade verbale de François Fillon en quatre étapes

Le candidat Les Républicains (LR) à la présidentielle est mis en examen pour détournement de fonds publics, complicité et recel de détournement de fonds publics, complicité et recel d'abus de biens sociaux et manquement aux obligations déclaratives, selon le Parquet. Le chef de "trafic d'influence" n'a pas été retenu.

L’ancien Premier ministre, qui clame son innocence et qui a répété à plusieurs reprises qu’il maintiendrait coûte que coûte sa candidature à la présidentielle, avait annoncé le 1er mars sa convocation mercredi 15 mars devant les trois juges d'instruction chargés de l'information judiciaire en vue de sa mise en examen.

Suivez la situation en direct sur notre liveblog. Si le liveblog ne s'affiche pas sur votre mobile ou tablette, cliquez ici.

– Avec AFP et Reuters

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.