Elon Musk n’est pas seule personne à vouloir construire une ville sur Mars. Les Émirats arabes unis ont annoncé qu’ils espéraient bâtir une "petite ville" sur la planète rouge d’ici 2117.

Le vice-président et premier ministre des Émirats arabes unis Cheikh Mohammed ben Rachid Al Maktoum a révélé les plans pour Mars de sa monarchie dans une série de tweets publiés le 14 février.

VOIR AUSSI : Le plan d'Elon Musk pour conquérir Mars en cinq points

"Le projet, qui devrait s’appeler Mars 2117, prévoit de créer une mini ville et une communauté sur Mars grâce à une coopération internationale", a expliqué Cheikh Mohammed.

"Mars 2117 inclut un effort majeur de nos universités vers les sciences de l’espace. Nous voulons développer une passion pour l’innovation spatiale auprès de la jeune génération."

Une démarche plutôt logique d’inspirer les jeunes puisque ce sont eux qui travailleront à ce projet au cours des cent prochaines années afin de rendre possible cette conquête de Mars.

Entre aujourd’hui et 2117, les Émirats arabes unis, avec des chercheurs issu d’un partenariat international, devront notamment trouver un moyen de transport plus rapide vers la planète rouge et découvrir quelle nourriture et quels abris tiendront le coup dans ce monde froid et sec.

"Mars 2117 est une graine que nous plantons aujourd’hui pour récolter le fruit de nouvelles générations guidées par une passion pour la science et l’avancée de la connaissance humaine", assure Cheikh Mohammed.

Les Émirats arabes unis avaient, en 2015, déjà prévenu le monde que leurs aspirations dépassaient les frontières terrestres, avec le projet d’envoyer un robot sur Mars.

Ce vaisseau sans équipage, nommé Hope, devrait finalement s’envoler vers la planète rouge en 2020 et se mettre en orbite autour d’elle en 2021.

Elon Musk et la NASA aussi dans la course

Elon Musk travaille lui aussi à la construction d’une ville du Mars et assure que Space X pourrait envoyer des premiers hommes sur Mars dès 2024 – soit dix ans avant la première mission humaine prévue par la NASA – avant d’y créer une ville dans les années 2060.

Mais Space X comme les Émirats arabes unis n’arriveront pas jusqu’à Mars tout seul. Tous les deux auront besoin de partenaires internationaux et privés pour les aider à faire de ces villes sur Mars une réalité.

On ne sait pas encore si la monarchie orientale s’alliera avec des entreprises privées pour atteindre ses ambitions martiennes, mais Elon Musk lui s’est déjà dit ouvert à des partenariats publics et privés pour cette mission.

– Adapté par Louise Wessbecher. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.