"J'ai pas émigré pour me retrouver dans cette merde."

La décision de fermer temporairement les frontières nord-américaines aux ressortissants de sept pays musulmans ainsi qu’à tous les réfugiés a déclenché nombre de manifestations à travers le monde, particulièrement aux abords des terminaux internationaux des aéroports.

VOIR AUSSI : D'Uber à Google, la Silicon Valley face au décret anti-immagration de Donald Trump

Et qui dit protestations, dit pancartes. Pancartes drôles. Pancartes inspirées. Pancartes qui remontent un peu le moral. Et rappellent à monsieur Trump que sans l’immigration, les États-Unis ne seraient pas, tout simplement. 

"2 femmes de Donald Trump sur 3 sont des immigrées. Ce qui prouve qu'une fois de plus, on a besoin des immigrés pour excercer les boulots dont aucun Américain ne veut."

"Tu sais que ça sent pas bon quand un Angelenos se rend volontiers à l'aéroport."

"J'ai pas émigré pour me retrouver dans cette merde." 

"J'échangerais bien 1 Donald Trump contre 10 000 réfugiés."

"Construisez un mur autour de lui, je prendrai les frais à ma charge."

 "Laissez-moi faire pipi sur lui."

"On va lui faire des glory holes partout dans son mur."

Les enfants aussi étaient là pour nous rappeler les fondamentaux : 

– Retrouvez aussi l'article de Christine Wang sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.