Deux ans après le tremblement de terre au Népal, l'Inde prévoit d'envoyer une expédition sur l'Everest pour mesurer si le plus haut sommet du monde ne s'est pas affaissé.

Le mont Everest, la plus haute montagne du monde, pourrait bien s’être tassé après le violent tremblement de terre qui a secoué la région il y a deux ans, d’après certains scientifiques. L’Inde va donc envoyer une expédition pour "remesurer" le sommet, comme le rapporte l’agence de presse indienne PTI.

VOIR AUSSI : Une ascension de l’Everest racontée en direct sur Snapchat

Le séisme survenu au Népal d’avril 2015, d’une magnitude de 7,9 sur l’échelle de Richter jamais enregistrée depuis 80 ans, avait touché près de 80 millions de personnes. Aujourd’hui, certains scientifiques assurent que les sommets des monts de la chaîne de l’Himalaya, parmi lesquels l’Everest, auraient pu s’affaisser d’un mètre après le tremblement de terre.

"Le village de Langtang, situé sous mont du même nom et proche de l’épicentre, réduit en poussière par le séisme n’est qu’à 80 ou 100 km de là", a expliqué à la BBC Richard Briggs, chercheur en géologie à l’Institut d’études géologiques des États-Unis.

L’altitude officielle du Mont Everest est de 8 848 mètres. Elle a été relevée il y a 62 ans par l’agence centrale d’ingénierie d’Inde, qui s’occupe de la cartographie et la topographie du pays.

Mais aujourd’hui, le gouvernement indien prévoirait d’envoyer une nouvelle équipe d’experts pour estimer les changements impactés par la catastrophe. Néanmoins, les autorités népalaises ont confié à la BBC qu’elles n’avaient pour l’instant pas donné leur accord pour autoriser une équipe indienne à travailler dans la région.

everest_epa.jpg
Une avalanche, déclenchée par le tremblement de terre du 25 avril 2015, avait tué au moins 18 personnes sur ce camp de base de l'Everest.
EPA

En marge du Geospatial World Forum organisé à Hyderabad en Inde, Swarna Subba Rao, « arpenteur général » en charge de la cartographie du pays, a assuré à l’agence PTI : "J’ai toutes les autorisations nécessaires. Et le Ministre des Affaires étrangères aussi. Si tout se passe comme je le souhaite, nous allons pouvoir envoyer notre équipe d’ici deux mois."

Une combinaison de mesures GPS et de triangulation devraient être utilisées pour mesurer l’altitude exacte de la montagne. La prise des mesures devrait durer environ un mois, puis il faudra compter 15 jours supplémentaires pour compiler les données et dévoiler les résultats de cette expédition.

– Adapté par Louise Wessbecher. Retrouvez la version originale sur Mashable India.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.