Benoît Hamon et Manuel Valls se sont qualifiés pour le second tour de la primaire organisée par le Parti socialiste pour l'élection présidentielle, a annoncé dimanche la Haute autorité. Éliminé, Arnaud Montebourg termine à la troisième place.

Les électeurs de la primaire de la gauche ont voté, dimanche 22 janvier, pour le renouvellement en propulsant Benoît Hamon en tête du premier tour avec 36,21% des voix, suivi de Manuel Valls (31,19%), selon les derniers résultats publiés par la Haute autorité. Les deux candidats sont donc qualifiés pour le second tour, qui aura lieu dimanche 29 janvier.

Avec 17,62% des voix, Arnaud Montebourg est éliminé dès le premier tour. Celui qui faisait figure de favori arrive à la troisième place, comme lors de la primaire socialiste en 2011. Arrivent ensuite le socialiste Vincent Peillon (6,83%), l'écologiste François de Rugy (3,83%), la radicale de gauche Sylvia Pinel (1,99%) et le candidat du Front démocrate Jean-Luc Bennahmias (1,01%).

Un débat télévisé entre les deux finalistes est organisé mercredi avant le second tour.

VOIR AUSSI : Benoît Hamon : cool en amont, stratège en aval

À l'issue du premier tour, la participation, qui constitue un enjeu majeur de cette élection, sera "sans doute proche" des deux millions de votants, a indiqué la Haute autorité. En 2011, 2,7 millions d'électeurs s'étaient mobilisés pour le premier tour de la primaire de la gauche.  

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.