Lundi 9 janvier après-midi, un astéroïde n'est pas passé très loin de nos têtes de Terriens.

Hier après-midi, on était à deux doigts de finir comme les dinosaures. Écrasés sous un gigantesque astéroïde.

VOIR AUSSI : Que peut faire l'humanité contre un astéroïde mortel?

Un astéroïde dénommé AG13 – de 11 à 34 mètres de diamètre – est passé tout près de la Terre le lundi 9 janvier à 13h47 (heure française). Très rassurant. D’autant que la bête n’a été repérée que deux jours avant qu’elle ne frôle la Terre par le Cataline Sky Survey.

Est-on vraiment préparés à un impact d'astéroïde ? 

Bon, heureusement, avec cette taille, l’astéroïde aurait eu de grandes chances de se décomposer dans l’atmosphère terrestre avant de causer des dégâts trop importants sur Terre. Mais quand même : en février 2013, les débris d’une météorite d’un diamètre inférieur à AG13 – entre 15 et 17 mètres – s’étaient écrasés sur la ville de Tcheliabinsk en Russie, faisant plus de 1 000 blessés.

gettyimages-645693013.jpg
Météore de Tcheliabinsk le 15 février 2013.
Ullstein bild, Getty Images
gettyimages-645692995.jpg
Dégâts causés par la météore de Tcheliabinsk le 15 février 2013.
Ullstein bild, Getty Images

Alors que la NASA a récemment dévoilé son plan officiel en cas d’approches d'astéroïdes – qui devrait permettre de dévier leur trajectoire s’ils sont repérés des mois voire des années à l’avance – ce genre de "ratés" relativise la marge d’intervention réelle du bureau de coordination de défense planétaire dépendant de la NASA et chargé d'anticiper ces évènements.  

En octobre 2015 déjà, un astéroïde de plus de 600 mètres de long n’était pas passé très loin de la Terre et n’avait été repéré que 21 jours avant son passage à côté de notre planète. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.