Pendant une conférence de presse, samedi en Floride, Donald Trump a donné aux journalistes sa vision de la cybersécurité aux États-Unis pour la nouvelle année.

Encore une. Donald Trump a eu une idée de génie pour résoudre les problèmes de cybersécurité aux États-Unis.

VOIR AUSSI : Les États-Unis expulsent 35 diplomates russes soupçonnés d'ingérence dans l'élection américaine

Non, il ne s’agit pas de condamner la Russie pour avoir piraté le Comité national démocrate – l’organisme en charge de la gestion du parti démocrate au niveau national aux États-Unis. Mais plutôt de remonter les aiguilles de l’horloge pour revenir à un temps où ces satanés ordinateurs dernier cri ne faisaient pas n’importe quoi.

Alors qu’il s’adressait à des journalistes samedi pendant ses vacances en Floride, le président élu a donc livré à la presse sa vision de la cybersécurité pour 2017 :

"C’est important, si vous avez quelque chose de très important à dire, écrivez-le et envoyez-le par courrier, la bonne vieille manière, parce que je vais vous dire, aucun ordinateur n’est sécurisé. Je n’ai rien à faire de ce qu’ils disent, aucun ordinateur n’est sécurisé. J’ai un garçon qui a dix ans, il peut faire ce qu’il veut avec un ordinateur. Si vous voulez que quelque chose ne soit pas intercepté, écrivez-le, et envoyez-le par courrier."

"Trump, questionné sur la cybersécurité, a dit que les choses importantes devaient être ÉCRITES et délivrées par COURRIER. Le baron Trump ferait-il référence à quelqu'un (?).   

"Faites renaître les pigeons voyageurs."

"Le système de messagerie non-informatique de Donald Trump en action."

Donc la prochaine fois qu’il y a une urgence nationale, Donald Trump pourrait bien envoyer un pigeon voyageur à ses conseillers. Tant qu’aucun membre de la famille Lannister ne tire dessus, oui, l’oiseau ne devrait pas se faire pirater de sitôt.

– Adapté par Chloé Rochereuil. Retrouvez la version originale sur Mashable

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.