Ce mercredi, Marine Le Pen a inauguré son nouveau siège de campagne à Paris. Au mur, des images cultes de la pop culture détournées à la sauce Bleu Marine.

Rue du Faubourg Saint-Honoré, à 2 km à peine de l’Élysée, Marine Le Pen a accueilli les journalistes dans son nouveau local de campagne, mercredi 16 novembre au matin. Des bureaux de plusieurs centaines de mètres carrés aux murs blancs décorés d’un nouveau logo, d’un nouveau slogan en lettres argentées… et de photos cultes détournées.

VOIR AUSSI : Banksy a repeint la cour de récréation de petits chanceux dans une école de Bristol

Le journaliste du Huffington Post Pierre Tremblay a ainsi partagé sur Twitter des images des détournements du Front National. L’affiche des "Tontons Flingueurs", la photo d’Albert Einstein tirant la langue, une œuvre d’art de Bansky ou encore un cliché de Clint Eastwood : tous ces visuels sont affublés d’une rose bleue, le nouveau logo de campagne Marine Le Pen.

Si a priori Clint Eastwood ne sera peut-être pas trop dérangé par cette association, le street artist Banksy, connu notamment pour son engagement auprès des migrants, n’appréciera sans doute pas d’être affilié contre son gré à la présidente du parti d’extrême droite. Pourtant Marine Le Pen n’en a cure. D’ailleurs, elle a affirmé à un journaliste du Lab d'Europe 1 ne pas savoir qui était l'auteur de cette œuvre d’art.

Sébastien Chenu, conseiller de Marine Le Pen, explique au Huffington Post le choix de Bansky pour son "côté anti-conformiste" et "parce que nous sommes des gens libres et que nous comptons faire souffler ce vent de liberté". Au Lab, la candidate à la présidentielle de 2017 préfère jouer la carte de l’humour : "C'est un détournement. On peut tout détourner. Pourquoi pas ? J'invite d'ailleurs les internautes à faire d'autres détournements et on les affichera dans le QG." Et d'expliquer que "dans le langage des fleurs", la rose bleue, "c’est rendre possible l’impossible".

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.