Chassez le naturel, il revient au galop.

Moins de 48 h après avoir promis de rassembler le pays dans un discours de victoire pour une fois plutôt mesuré, le nouveau président Donald Trump a rapidement repris ses bonnes vieilles habitudes sur Twitter.

VOIR AUSSI : Donald Trump a gagné, et Twitter pense avoir trouvé le vrai coupable

Dans un tweet daté du 10 novembre, il a critiqué les manifestants et les médias :

"Nous venons d'avoir une éléction présidentielle ouverte et réussie. Et maintenant des manifestants professionnels, poussés par les médias, manifestent. C'est vraiment injuste !"

Pour rappel, des milliers de manifestants ont protesté contre l’élection de Donald Trump dans la nuit de mercredi en défilant dans les rues de New York, Los Angeles et d’autres grandes villes américaines. En réponse, Donald Trump a rendosser son ton de campagne en démonisant les médias et en délégitimant les manifestants sur Twitter.

"C'est pas juste" 

Il a même ressorti son "Very unfair !" ("C’est vraiment injuste"), une de ses phrases fétiches. Ces commentaires surviennent alors même que le président élu a refusé que des médias l’accompagnent dans son cortège automobile et son avion en direction de la Maison Blanche.

Donald Trump utilise depuis longtemps son compte Twitter comme arme contre les opposants, mais on aurait pu espérer que ses petits piques auraient cessé une fois le seuil de la Maison Blanche franchi. On dirait bien que Donald Trump n’a pas réussi à faire le président plus de deux jours.

– Adapté par Chloé Rochereuil. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.