Les Nations unies ont choisi de nommer l'héroïne de DC Comics Wonder Woman ambassadrice honoraire du droit des femmes dans le monde.

Il fallait bien une super-héroïne pour défendre cette cause. Alors les Nations Unies ont choisi de nommer Wonder Woman ambassadrice honoraire pour l’émancipation des femmes et des filles.

VOIR AUSSI : Qui est Gal Gadot, la Wonder Woman du film Batman vs Superman?

"Pour l’égalité des sexes et l’émancipation de toutes les femmes et les filles"

Apparu pour la première fois il y a 75 ans dans l’album "All Star Comics #8" de DC Comics, le personnage sera au coeur d'un film des studios Warner Bros. à l'été 2017. Avant cela, Wonder Woman s'apprête à prendre ses fonctions d'ambassadrice lors d’une cérémonie officielle organisée le 21 octobre prochain au siège de l’ONU à New York.

Un communiqué relayé par le site spécialiste des comics CBR.com annonce que le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon sera présent, aux côtés de quelques "invités surprises", pour donner le coup d’envoi de cette campagne internationale "pour l’égalité des sexes et l’émancipation de toutes les femmes et les filles".

wonder_woman.gif

Si l’ONU entretient le mystère autour des invités de cet événement, Lynda Carter a un peu gâché la surprise dans une interview au magazine américain Closer. L’actrice historique de la série télévisée "Wonder Woman", aussi ancienne Miss World USA 1972, a confié qu’elle serait de la partie pour "honorer Wonder Woman et toutes les femmes du monde".

Ce n’est pas la première fois que les Nations unies piochent un héros du monde de la fiction et de la pop culture. En mars 2016, Red, le petit bonhomme rouge du jeu mobile "Angry Birds", avait été nommé ambassadeur honoraire vert pour l’action climatique à l’occasion de la Journée internationale du bonheur.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.