Une jeune femme a refusé de s'écarter du chemin de policiers américains, samedi à Bâton-Rouge, lors d'une manifestation contres les violences policières. Son geste, immortalisé en photo, fait le tour du monde.

Iconique. C'est ainsi que les médias et les internautes qualifient la photo de cette manifestante américaine.

La scène s'est déroulée samedi 7 juillet à Bâton-Rouge, en Louisiane. Entre 100 et 200 personnes étaient réunies sur une route de la ville pour manifester après la mort d'Alton Sterling, un homme noir abattu par deux policiers. Une équipe de policiers est intervenue pour demander à la foule de se disperser afin de relancer le trafic routier. Une jeune femme a refusé d'obéir.

VOIR AUSSI : La mort vue sur les réseaux sociaux : quel impact pour notre santé mentale ?

Jonathan Bachman, photojournaliste pour l'agence Reuters, est l'auteur de la photo qui fait le tour du monde. Il raconte à BuzzFeed : "Je venais de photographier un manifestant en train de s'énerver contre un policier. J'ai regardé derrière moi et je l'ai vue, elle n'avait aucune intention de bouger. Je suis juste content d'avoir pu capturer ce moment."

Symbole de grâce et de désobéissance

Cette jeune femme, c'est Ieshia Evans, 28 ans, indique le DailyMail. Infirmière et mère d'un enfant de 5 ans, elle vit à New York. Elle est venue à Bâton-Rouge après la mort d'Alton Sterling pour soutenir la population afro-américaine de la ville et manifester à ses côtés.

Refusant de répondre aux injonctions des policiers, elle a été interpellée comme une centaine d'autres personnes samedi. 

Sur les réseaux sociaux, son geste est salué. Des internautes comparent son acte à celui du jeune Chinois qui s'était planté devant une file de tanks sur la place Tian'anmen, le 5 juin 1989. 

Ieshia Evans, a été libérée dimanche soir après 24 heures de garde à vue. Elle a prévu de rentrer à New York pour retrouver son fils.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.