Le Royaume-Uni a voté à près de 52 % en faveur de la sortie de l'Union européenne. Sur le moteur de recherche de Google, les Britanniques ont laissé transparaître leurs inquiétudes et leurs interrogations sur le Brexit, parfois un peu (trop) tard.

Les Britanniques ont décidé de quitter l’Union européenne et pourtant, d’après leurs recherches Google jeudi soir, ils n’étaient pas si sûrs de ce qu’ils faisaient vraiment.

VOIR AUSSI : Brexit : ce qui attend le Royaume-Uni et l'Europe

Vers minuit (heure locale), soit deux heures après la fermeture des bureaux de vote, la requête "what happens if we leave the EU" – "qu’est-ce qu’il se passe si nous quittons l’UE" – a connu un bond de 250 %, avec un pic de recherche vers 4 heures du matin.   

Si on en croit Google Trends, les recherches concernant le référendum au Royaume-Uni – dont "qu’est-ce que le Brexit" est l’une des plus fréquentes questions – ont été multipliées par quatre entre 22 heures et 6 heures du matin.

Un regain d’intérêt un peu tardif : les bureaux de vote étaient tous déjà fermés.

Déménagement, achat d'or... Google Trends cristallise les angoisses 

Les inquiétudes des Britanniques sont, elles, largement transparues sur le moteur de recherche.

Dans la nuit, la recherche "déménagement à Gibraltar" à Londres a augmenté de 680 % en quelques heures. Pour rappel, Londres a largement voté pour le maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne.

L’avenir de Gibraltar, territoire d’outre-mer britannique situé au sud de l’Espagne, est plus qu’incertain après la victoire du Brexit. À l'annonce des résultats, le chef de la diplomatie espagnole José Manuel García-Margallo a proposé une "co-souveraineté britannico-espagnole" pour "premettre à Gibraltar d'avoir accès au marché intérieur de l'Union européenne", a-t-il déclaré à la radio Onda Cero

Les projets de changement de nationalité sont eux aussi allés bon train, la requête "obtenir un passeport irlandais" a bondi de 100 % sur Google en quelques heures. 

Si à l’ouverture des bourses, les marchés financiers et la livre étaient en chute libre, les internautes étaient eux aussi inquiets de leur avenir économique.   

Google Trends a ainsi enregistré la plus grosse hausse des recherches concernant la livre sterling depuis 2004.

La recherche intitulée "acheter de l’or" a elle aussi bondi de 500 % en seulement quelques heures.

Et au réveil, la première chose que ce sont demandé les Britanniques était : "Est-ce qu'on est dans ou hors du l'UE ?". 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.