Des chercheurs australiens ont observé le trajet de dizaines de chat domestiques en les équipant de GPS. Leurs propriétaires n'auraient jamais imaginé que leurs félins parcouraient d'aussi grandes distances.

On sait que les fans de chats sont assez radicaux, mais là, ils sont allés très loin.

VOIR AUSSI : Un chat blessé par des tirs de chevrotine survit miraculeusement et rentre chez lui

Plus d’une douzaine de chats ont été équipés de traqueurs GPS afin de visualiser les distances qu’ils parcourent depuis leur maison respective. Le résultat : une série de cartes fascinantes qui dévoilent la vie secrète des félins.

Ils étaient 25 chats, il n'en resta plus que 14

Ces cartes font partie d’un projet mené par Central Tablelands Local Land Services, une organisation gouvernementale australienne. L’objectif est simple : il s’agit de montrer aux propriétaires ce que font leurs chats lorsqu’ils ont le dos tourné.  

https-blueprint-api-production.s3.amazonaws.com-uploads-card-image-98111-cat_track_1.jpg
CENTRAL TABLELANDS LOCAL LAND SERVICES

“Les chats ont plutôt mauvaise réputation. Ils sont souvent accusés de détériorer la faune et la flore et de menacer la biodiversité", explique Peter Evans, fonctionnaire de l’organisation, à Mashable Australia. "Beaucoup de propriétaires de chats ne s’imaginent pas que leur animal vagabonde autant. Nous pensions que c’était important de leur montrer où vont leur chat quand ils ne sont pas là, et souvent ils gambadent !"

https-blueprint-api-production.s3.amazonaws.com-uploads-card-image-98123-cat_track_2.jpg
CENTRAL TABLELANDS LOCAL LAND SERVICES

Le projet a été lancé mi-mars avec 25 chats testeurs, mais quand il s’est achevé à la mi-mai, il n’en restait plus que 14. En cause, des traqueurs GPS égarés ou malmenés par les félins. "Certaines personnes nous ont expliqué que quand ils équipaient leur chat du système GPS, il restait volontairement sur le sol sans bouger”, explique Peter Evans. "Le bien-être du chat était bien entendu notre priorité."

https-blueprint-api-production.s3.amazonaws.com-uploads-card-image-98119-cat_track_9.jpg
CENTRAL TABLELANDS LOCAL LAND SERVICES
https-blueprint-api-production.s3.amazonaws.com-uploads-card-image-98120-cat_track_4.jpg
CENTRAL TABLELANDS LOCAL LAND SERVICES

Les propriétaires des chats testeurs pouvaient décider par eux-mêmes de la durée de l’expérience, allant généralement de 1 à 10 jours. Peter Evans explique qu’ils étaient souvent bouche-bée de constater les exploits de leur félin.

Des résultats surprenants  

Les chercheurs étaient tellement surpris des résultats qu’ils se sont d’abord demandé si l’erreur ne venait pas des GPS. "On savait que les chats ne restaient pas juste dans le jardin, mais tout le monde était vraiment surpris des longues distances observées", explique le fonctionnaire.  

Si on en croit les cartes présentées, les chats testeurs n’hésitent pas à se promener dans les maisons des voisins et parfois même au fin fond des forêts environnantes.

https-blueprint-api-production.s3.amazonaws.com-uploads-card-image-98125-cat_track_8.jpg
CENTRAL TABLELANDS LOCAL LAND SERVICES

Un chat en particulier a été fréquemment repéré en train de roder autour d’une école la nuit. Peter Evans explique que le félin devait sûrement inspecter les poubelles à la recherche de nourriture ou de souris à chasser.

Après avoir constaté les parcours de leurs félins, certains propriétaires ont décidé de changer la manière dont ils veillent sur leur(s) chat(s). 

https-blueprint-api-production.s3.amazonaws.com-uploads-card-image-98116-cat_track_6.jpg
CENTRAL TABLELANDS LOCAL LAND SERVICES
https-blueprint-api-production.s3.amazonaws.com-uploads-card-image-98118-cat_track_3.jpg
CENTRAL TABLELANDS LOCAL LAND SERVICES

Peter Evans espère que le projet pourra s’étendre à l’échelle nationale, avec la possibilité de travailler en partenariat avec l’université de South Australia qui a déjà planché sur un sujet similaire.

“Nous espérons que ce projet sensiblisera les gens aux potentiels dangers auxquels sont exposés leurs chats, notamment la traversée de routes ou les rencontres avec d’autres félins."

– Adapté par Chloé Rochereuil. Retrouvez la version originale sur Mashable

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.