L'épidémie de Zika est décrétée "urgence de santé publique de portée mondiale" par l'OMS depuis le mois de février.

Même si le virus transmis à l’homme par le moustique tigré Aedes Aegypti n’est pas porteur de symptômes dans la majorité des cas, il est soupçonné de provoquer des malformations, comme les microcéphalies chez les nouveau-nés ou encore le syndrome de Guillain-Barré. Google s’allie désormais à l’Unicef et s’est engagé à fournir des moyens financiers et humains pour combattre le virus.

Dans un billet de blog publié jeudi, Google a annoncé faire un don d'un million de dollars à l’Unicef pour financer la lutte contre le virus Zika. La firme de Mountain View affirme également que ses ingénieurs vont offrir leurs services aux équipes de l’Unicef et "analyser des données pour recenser, cartographier et anticiper le développement du virus".

La firme donne également 500 000 dollars à l’Unicef et à l’Organisation panaméricaine de la santé pour aider leurs équipes sur le terrain.

Avec ces fonds, l’Unicef compte mettre en place des campagnes de sensibilisation, réduire la population des moustiques responsables de la transmission de Zika sur l’homme. Le Fonds des Nations unies pour l’enfance entend aussi développer des vaccins et prévenir la transmission du virus.

L’Unicef ciblera ainsi 200 millions de personnes vulnérables ou atteintes par le virus Zika, qui a pour l’heure touché plus de 20 pays en Amérique latine. En France, un premier cas de transmission par voie sexuelle a été avéré le 26 février dernier.

Google participe aussi au travail de sensibilisation en étendant à 16 langues l’information disponible concernant le virus sur Internet. En tapant "virus Zika" dans le moteur de recherche, vous obtenez un panorama des dernières mises à jour concernant le virus, en plus de liens multiples vers les sites de santé publique.

Depuis novembre, le nombre de recherches relatif au virus Zika sur Internet a augmenté de 3 000 % selon le géant californien qui a mis en ligne une carte attestant de l'ampleur des requêtes entre octobre 2015 et février 2016.

Adapté par Majda Abdellah. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.