Internet, n'as-tu vraiment rien de plus intéressant à faire ?

Bien sûr, il y a l'humour absurde. Grinçant, piquant, insolent. C'est important. Mais n'aurait-on pas plutôt ici affaire à un effet de mouton de Panurge, qui ne serait pas si déplorable et mesquin s'il n'était pas aussi un harcèlement en ligne assorti de blagues homophobes ?

VOIR AUSSI : Charlie Chaplin est le vrai mème "Distracted Boyfriend"

Depuis quelques jours, de nombreux internautes s'amusent à créer des mèmes avec des photos de Millie Bobby Brown sur lesquelles sont appliquées des citations hostiles à l'homosexualité. Cette tendance n'a aucun point de départ véritable, la vedette de "Stranger Things" n'ayant jamais tenu ce genre de propos. Pourtant, depuis novembre 2017 déjà, un hashtag  #TakeDownMillieBobbyBrown rassemble sur les réseaux sociaux des montages grossiers associant la jeune actrice à des prises de position pro-terrorisme, grossophobes et racistes.

Faut-il le rappeler, Millie Bobby Brown est une enfant qui n'a rien demandé. Du haut de ses 14 ans, a-t-elle envie de voir disséminées, aux quatre coins de la Toile, ses photos accompagnées de propos condamnables ? Alors que l'on peine déjà à se débarasser de nombreuses prises de position homophobes sur la place publique, avait-on encore besoin d'en ajouter des fictives ? La réponse est bien sûr un double non.

Face à cette déferlante de haine, la jeune actrice a depuis désactivé son compte Twitter sur lequel elle partageait régulièrement des photos et des nouvelles d'elle avec ses fans.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.