Une question reste en suspens : pourquoi Diable Facebook n'a pas lancé cette fonctionnalité plus tôt ? Une nouveauté qui pourrait en tout cas donner un second souffle au réseau social.

Certains pensaient, durant les premières années d’existence de Facebook, que le réseau social allait progressivement se transformer en site de dating. Il aura fallu près de 15 ans pour en arriver là, du moins en partie. 

VOIR AUSSI : F8 : pourquoi la conférence de Facebook risque d’être aussi palpitante qu’un épisode de Motus un mardi pluvieux

Ce mardi, lors de la keynote d’ouverture de Facebook F8, l’événement annuel de la firme réservé aux développeurs, la firme a annoncé le lancement d’une nouvelle fonctionnalité de dating, pour donner un coup de pouce à toutes celles et ceux qui souhaitent s’engager dans une "relation durable". "Et non pas trouver un coup d’un soir", a plaisanté Mark Zuckerberg, lançant  au passage une pique à Tinder, l’un des leaders actuels des applications de rencontre, dont l’action en bourse a perdu 15 % juste après l’annonce de Facebook.

Seuls les utilisateurs qui auront souscrit au service pourront naviguer parmi les profils

Le réseau social a précisé que ce service de dating sera "totalement optionnel", et que seuls les utilisateurs qui y auront souscrit pourront naviguer parmi les profils. Ce profil, justement, sera indépendant du profil "classique", et ne sera en rien relié au fil d’actualités. En d’autres termes, aucun de nos amis ne pourra savoir que nous serons inscrit sur la plateforme… à condition de ne pas y croiser l’un d’entre eux.

Garder le contrôle

Ainsi, plusieurs photos de profil de son choix pourront être agrégées sur une même page, mais aussi ses centres d’intérêts, les groupes auxquels on appartient, ainsi que les événements auxquels on s’apprête à participer. Là encore, il sera possible au préalable de choisir de montrer ou non sur son profil de dating sa participation à tel ou tel événement. 

Une boîte de réception indépendante de Messenger fera office de tour de contrôle des conversations. Celle-ci ne supportera que du texte, pas de photos ou de vidéos. Un choix judicieux de la part de Facebook, qui limitera ainsi les échanges de contenus visuels non-désirés par l’un des deux interlocuteurs… 

Pour le moment, aucune date de lancement officiel n’a été annoncée, mais Facebook a assuré que nous en saurons plus "au cours des mois prochains". Tinder, prends garde à toi.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.