Facebook doit bientôt déployer un redesign des ses pages de réglages et de confidentialité pour les rendre plus compréhensibles, notamment dans une perspective de contrôle des données de ses utilisateurs. Suffisant ?

Pour de nombreuses personnes, ces derniers jours ont permis de se rendre compte de la quantité de données que Facebook a amassé sur chacun d'entre nous, au cours de ces dernières années. Et comme l'explique Recode, "un des problèmes avec la façon dont les entreprises de la tech comme Facebook collectent des données personnelles, est qu'elles ne nous aident pas vraiment à comprendre ce qu'elles collectent et comment le contrôler".

VOIR AUSSI : Pourquoi le scandale Cambridge Analytica pourrait faire tomber Mark Zuckerberg

Alors que Facebook continue d'essayer de se sortir du scandale dans lequel il est mêlé depuis la fin de la semaine dernière, le réseau social vient d'annoncer "de nombreuses mesures pour offrir aux utilisateurs un contrôle simplifié et maximal de leurs paramètres de confidentialité", qui vont être déployés ces prochains jours. Facebook assure que "la plupart de ces mises à jour sont prévues depuis un certain temps", et que par conséquent, ce n'est pas une réponse directe au scandale Cambridge Analytica. L'entreprise a notamment annoncé trois choses :

"Un menu unique pour trouver et gérer l’ensemble de vos paramètres de confidentialité, une section dédiée à la confidentialité, la sécurité et la publicité nommée 'Raccourcis de confidentialité', et des outils simples pour trouver, télécharger et supprimer vos données Facebook dans une rubrique appelée 'Accès à vos informations'."

fb1.jpg
Facebook

Pour autant, malgré cette annonce, rien ne change vraiment. Comme le souligne Recode, "ces changements sont purement cosmétiques. Facebook ne change pas sa façon de collecter vos données. Et toutes ces informations étaient déjà disponibles avant. Elles étaient juste éparpillées et enterrées dans différentes pages, ce qui les rendaient plus difficiles à collecter".

Et comme l'explique le site spécialisé, ces changements arrivent également alors que l'Europe pousse les géants de la tech à faire évoluer leurs plateformes : "Si cette mise à jour peut paraître triviale, – la page qui vous montre tout ce qu'elle sait sur vous, est plus jolie ! – ces changements pourraient aussi aider à apaiser les régulateurs européens et de potentiels régulateurs aux États-Unis. De nouvelles lois sur la vie privée en Europe vont bientôt obliger les entreprises collectant des données à rendre la compréhension des données collectées et leur suppression plus facile pour les consommateurs. On pouvait dire qu'avant, sur Facebook, ce n'était pas le cas. Ce sera plus compliqué maintenant."

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.