Faire savoir à l'auteur d'un commentaire que ses propos sont idiots est peut-être sur le point de devenir beaucoup plus facile.

Mark Zuckerberg semble avoir trouvé la solution pour classer les discussions sous les posts Facebook : les downvotes, ou votes négatifs. 

VOIR AUSSI : Pourquoi Facebook et Instagram devraient supprimer le bouton "j'aime"

Jeudi, plusieurs utilisateurs américains de Facebook ont rapporté sur Twitter avoir vu apparaître un nouvel appel à l'action sous les commentaires de leurs propres posts. Un simple clic permet d'émettre un jugement négatif sur un commentaire qui ne vous plaît pas sous un de vos statuts.

Cette fonctionnalité existe depuis longtemps sur Reddit par exemple, mais Mark Zuckerberg a toujours été catégorique sur le fait qu'il n'y aurait pas de bouton "Je n'aime pas/Dislike" sur sa plateforme.

Et pourtant, d'après une discussion sur Reddit repérée par la journaliste du Daily Beast Taylor Lorenz, une version de ce bouton a bien fait son apparition sur les profils de certains utilisateurs américains.

Voilà ce que ça donne en screencast :

Facebook a rapidement répondu en insistant sur le fait que ce test ne présageait pas de l'apparition d'un bouton "Je n'aime pas". "Nous ne testons pas un bouton 'Je n'aime pas'", a déclaré un porte-parole à Mashable. "Nous expérimentons une fonctionnalité permettant aux gens de nous faire part de leurs avis sur les commentaires publiés sous les posts publics. Cela n'est activé que un petit groupe de personnes aux États-Unis seulement." Pendant ce temps, le cofondateur de Reddit – qui utilise l'upvoting et downvoting depuis longtemps – s'est amusé de la situation :

Rappelons que Facebook teste souvent de nouvelles fonctionnalités sur de petites portions de ses utilisateurs, et ne les rend pas toujours disponibles pour tous par la suite. Ici, en l'occurence, seuls 5 % des utilisateurs américains de l'appli Facebook pour Android ont vu apparaître ce bouton.

Pourtant, le fait que Facebook teste cette nouvelle forme d'engagement montre que Zuckerberg n'est plus totalement fermé au principe des votes négatifs sur sa plateforme.

– Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.