Les résidents fortunés en avaient assez de trouver des crottes d'oiseaux sur leur grosse voiture.

Des pics en haut des immeubles afin d'éviter que les oiseaux ne fassent leur nid près des habitations : l'installation a du sens, notamment d'un point de vue sanitaire. Mais aux arbres d'un quartier riche de Bristol, au Royaume-Uni ?

VOIR AUSSI : Avec cette vidéo de la foudre capturée par un chasseur de tempêtes, on se croirait au Mordor

Lassés de retrouver des crottes d'oiseaux sur leur voiture (notamment parce qu'elles en abîmaient la peinture), les habitants auraient demandé une structure permettant de dissuader les pigeons de s'installer sur les branches.

Les premiers pics de ce genre ont été installés sur Pembroke Road, à Clifton, en 2014, par la société de gestion immobilière Hillcrest Estate Management.

Pour la spécialiste de communication environnementale Jennifer Garrett, ce dispositif est une véritable "guerre menée contre la vie sauvage". Du côté de Hillcrest Estate Management, on assure que d'autres solutions ont d'abord été testées, comme par exemple l'introduction de faux bruits d'oiseaux. 

"Les déjections d'oiseaux peuvent sérieusement endommager la peinture des voitures si elles ne sont pas enlevées rapidement. Les résidents les plus touchés ont donc souhaité que des mesures soient prises", a ajouté l'agence.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.