Le site de partage d'images créé en 2009 vient de faire peau neuve. Mais plus qu'un nouveau design, il propose maintenant à ses 250 millions d'utilisateurs un nouveau fonctionnement inspiré des réseaux sociaux, où le contenu prime sur l'individu.

Il suffit d’interroger un ado sur son rapport à Facebook ou de dérouler notre fil d’actualité, où les publications se résument de plus en plus à des vidéos uniformes, pour comprendre que le réseau social de Mark Zuckerberg perd du terrain. Aux États-Unis, à en croire une étude publiée fin octobre par Verto Analytics, le temps moyen passé par mois sur la plateforme aurait baissé de 43,8 %, soit quasiment de moitié, en un an.

VOIR AUSSI : Nouveau look, nouvelles embauches : Reddit lève 200 millions de dollars pour faire peau neuve

La plateforme aux 250 millions d’utilisateurs a choisi de faire l’impasse sur un paramètre de taille : les "followers"

Même constat du côté du nombre d’utilisateurs uniques mensuels : il est en chute libre, avec une diminution de 21,3 %, sur cette dernière année. Facebook serait-il en train d’entamer progressivement sa descente des marches du pouvoir, même s’il encore loin de devoir passer sa couronne ? Peut-être, et il faut croire que ça n’a pas échappé à la plateforme Imgur, dont l’application mobile vient de s’offrir un joli lifting dans l’espoir de récupérer une partie de ces internautes lassés. "Nous voulons vous sortir de ce système de liste d'amis", a expliqué Roy Sehgal, chef de l'exploitation d'Imgur, à Mashable. "Vous manquez beaucoup de choses dans le monde car une grande part de ce qu’il s’y passe n’arrive pas jusqu’à vous. En cause, ces fausses expériences que vos amis partagent."

Mercredi dernier, ce site d’hébergement d’images fondé en 2009 par Alan Schaaf a donc pris un virage important : en ajoutant à son application mobile tout un tas d’outils, il est devenu un réseau social assumé, qui nous propose de nous ouvrir à ce que l’on ne connaît pas plutôt que de nous refermer sur notre cercle social virtuel. Pour cela, cette plateforme aux 250 millions d’utilisateurs mensuels a choisi de faire l’impasse sur un paramètre de taille : les "followers", ou abonnés en français. "Sur Imgur, il ne s’agit pas de suivre une célébrité, ni d’ailleurs une personne dans la vie réelle", déclare Alan Schaaf, fondateur et PDG d'Imgur. "Vous n'avez pas besoin de suivre massivement [des utilisateurs], ou de vous faire suivre, pour bien l’utiliser. La seule chose qui compte sur Imgur, c'est la qualité du contenu."

https_2f2fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com2fuploads2fcard2fimage2f6698702f38ef7461-0a61-4878-9668-b4b714f5f0d5.jpg
Imgur

Un peu de Reddit et de Snapchat

Comme c’est le cas sur Reddit, Imgur agrège et fait remonter les contenus qui ont obtenu le plus de likes, de commentaires et de vues. S’il est possible de "suivre" des utilisateurs précis, les publications d’autres inscrits n’en sont pas pour autant moins favorisées. De la même manière, on peut voir le nombre total de likes qu’un compte aura récolté, mais pas le nombre d’utilisateurs abonnés à ce même compte.

Imgur devait ainsi se donner les moyens de consolider sa communauté

Bien sûr, Imgur n’invente pas là l’eau chaude. Après tout, le site a été créé par un Redditor, à l'époque où le forum ne pouvait pas techniquement héberger de photos. Cette collaboration entre les deux plateformes aura duré jusqu’à l’année dernière, avant que Reddit ne rende enfin possible l’hébergement des images et GIF en natif. Un vrai coup dur pour Imgur, dont une grande part de l’audience provenait directement de la "front page d’Internet", comme se surnomme lui-même Reddit.

Imgur devait ainsi se donner les moyens de consolider sa communauté : il ouvre ainsi un feed, qui affiche sur une seule et même colonne du contenu suggéré en fonction des communautés et utilisateurs que l’on suit. Vient aussi d’apparaître Snacks, un nouveau module très inspiré des stories d’Instagram, elles-mêmes inspirées de Snapchat. Il se présente sous la forme d’une suite de GIFs traitant d’un même thème, que l’on peut faire défiler d’un simple clic sur l’image. Et s’adresse avant tout à ceux qui envisagent avec plaisir de "picorer" ces images matricielles quand il ont du temps à tuer. Aujourd’hui, la collation du jour est par exemple consacrée aux loutres.

https_2f2fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com2fuploads2fcard2fimage2f6698852f7bc8fe4c-41ce-4961-9381-2bddf30e4014.jpg
Ici, un exemple de Snacks sur le thème "Océan".
Imgur

On retrouve ce petit module dans la section de recherche de l’appli, tout en haut de l’écran. Pour l’instant, Snacks n’est malheureusement disponible que sous iOS. En revanche, tous les utilisateurs de l’application, Android y compris, ont accès au reste de cette nouvelle appli, qui propose une liste de tags thématiques auxquels s’abonner, à la manière des subreddits.

Un site mis à jour

Parallèlement, Imgur a également à jour son site desktop, qui n’avait pas été rafraîchi depuis 2014. S’il n’a pas encore été déployé chez tout le monde, il est accessible ici dans sa version bêta. On y retrouve, comme sur l’application, les fameux tags à explorer et à suivre, mais aussi des thumbnails plus grands et mieux adaptés à du contenu visuel.

https_2f2fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com2fuploads2fcard2fimage2f6699042f2efdc856-46b8-4cfc-adaf-c51a63cc31ba.jpg
Imgur

Maintenant, il nous reste plus qu'à penser à ouvrir Imgur plutôt que Facebook.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.