Tout s'est passé très vite. Le compte Twitter du président américain a disparu quelques instant cette nuit, désactivé par un ex-employé du réseau social.

Pouf ! C’est comme si Donald Trump n’avait jamais existé. Pendant la nuit du jeudi 2 novembre, un employé du réseau social américain s’est permis de désactiver le compte du président américain, qui est resté hors ligne pendant de longues minutes.

VOIR AUSSI : Des comptes russes ont inondé Facebook et Twitter durant la campagne présidentielle américaine

C’est vers 23 heures (heure de New York) que tout commence. Impossible d’accéder au compte Twitter de @realDonaldTrump. Pendant 11 longues minutes, un vent de panique souffle sur le réseau social et les commentateurs américains se demandent ce qu’il est arrivé au compte suivi par 41 millions de followers. Le New York Times décrit même "un séisme" pour un président connu pour être accro à Twitter.

trump_twitter.jpg
Twitter

Certains se sont même demandé si Donald Trump avait fini par accepter la demande d'Hillary Clinton, qui, pendant la campagne de 2016, lui avait demandé de "supprimer son compte".

Quelques minutes plus tard, le compte est remis en ligne… Mais celui-ci affiche seulement 4 000 followers dans un premier temps. 

Très vite, Twitter réagit, promettant d’enquêter sur ce qu’il s’est passé. Dans un deuxième communiqué, la société annonce que le compte a été désactivé par un employé, qui finissait son dernier jour de travail. On imagine qu'il a voulu se faire plaisir.

À l’instant où nous écrivons ces lignes, le compte Twitter est repassé à 41 millions de followers. Mais pendant 5 heures celui-ci est resté bloqué à 4 000, un niveau très, très bas pour le président américain. Il n’en fallait pas moins pour que les théories du complot fleurissent sur Twitter.

Mais comme l’explique Tatiana Oliveira Simonian, une ancienne employée de Twitter, après une suppression ou un blocage de compte, le retour à la normale prend en général entre 24 et 48 heures. Il n’en aura fallu que 5 pour Donald Trump, qui s'est remis au travail (c'est-à-dire à poster des messages sur Twitter) comme si de rien était.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.