On en connaît un qui va être privé de sorties et de desserts pendant quelques temps.

Quoi de plus courtois et bienséant qu'un outil de communication du ministère de la culture, pouvait-on se dire. Oui, enfin, sauf quand celui-ci se retrouve utilisé par le fils de la community manager, peut-être. Dans la nuit du lundi 17 au mardi 18 juillet, le compte Twitter @MinistereCC a été usurpé par un petit malin qui a su profiter de l'inattention de sa mère, qui doit bien actuellement s'en mordre les doigts.

VOIR AUSSI : Un enfant de 10 ans hacke Instagram et reçoit 9 000 euros de la part de Facebook

À l'image de ce que n'importe quel garçon en puberté peut s'époumoner à dire pour faire le malin, des blagues grossières, commentaires graveleux et assertions dignes des recoins les moins matures de JVC.com ont tout à coup inondé la page d'ordinaire si paisiblement ponctuée d'annonces de manifestations culturelles et anniversaires d'événements historiques : 

Au petit matin du 18 juillet, les messages incriminés ont vite été effacés. "Toutes nos excuses pour ces tweets indésirables", postait simplement le ministère de la Culture, tout en promettant de "régler le problème", avant de mettre en ligne un communiqué rappelant le même message.

Face à cet épisode cocasse, certains internautes ont pris le temps de soutenir la CM en lui souhaitant de ne pas être licenciée et d'autres se sont émus du fait qu'elle n'utilisait pas l'authentification à deux facteurs. Un autre utilisateur de Twitter, lui, s'inquiétait de savoir si les promesses tenues la nuit tiendraient toujours le lendemain matin :

Le piratage a été revendiqué par un certain @ViViTiX_CR, un collégien de 13 ans qui a supprimé son compte (disponible ici en cache) depuis.

Entre temps, celui qui se décrit dans sa bio Twitter comme un "Bicraveur de dramas et de granolas" a sans doute été mis au coin par le col. Et doit encore y être à l'heure où nous écrivons ces lignes.

En tout cas, il n'y est pas allé de main morte. En vidéo, son flot de tweet – aussi appelé tweet storm – est assez impressionnant :

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.